Critique Littéraire

<em>La fête de l'insignifiance</em>: la cerise sur le gâteau

Comme dans tous les autres romans de Kundera, ce sont les thèmes, et pas les personnages, qui structurent la narration. Dans La fête de l'insignifiance, l'auteur revient sur un thème qui lui est cher : celui de l'humour; ou plutôt, de sa disparition. La réflexion s'accompagne cette fois d'une ode à l'insignifiance.