Compressions Radio-Canada

CP

Hubert Lacroix doit partir

Les conservateurs ont décidé de faire de Radio-Canada une télévision d'État plutôt qu'une télévision publique. Les conservateurs ont décidé d'utiliser la SRC comme instrument de propagande fédérale. Ce n'est pas nouveau, me direz-vous. Eh bien! même sous Rabinovitch, je n'ai pas souvenir d'une telle complicité empressée de la direction.
PC

Jean-Marc Fournier ne doit pas laisser mourir Radio-Canada

Notre diffuseur public est indispensable. Il constitue un rempart important contre la concentration des médias alors que le Canada a l'une des industries médiatiques les plus concentrées du monde occidental. La SRC est aussi l'un des seuls diffuseurs à faire du journalisme d'enquête, un genre essentiel à la démocratie.
PC

ICI (gît) Radio-Canada?

Certes, Hubert Lacroix, le président de la Société Radio-Canada (SRC), nous parle de renouvellement de la grille de la télévision et de virage vers le numérique. Même s'il se refuse à parler de sacrifier certaines émissions, c'est bel et bien ce qui se produira. Il faut à tout prix maintenir un réseau public de qualité !
PC

Radio-Canada: je ne suis pas inquiet

Dans un Québec indépendant, je serais le premier à défendre l'existence d'une chaîne publique. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Certes, Radio-Canada n'a pas à défendre directement des intérêts corporatistes, mais elle a à défendre des intérêts nationaux, canadiens on s'entend.
PC

Radio-Canada: nous aussi, nous sommes inquiets

La semaine dernière, 17 journalistes de renom lançaient un «cri d'alarme» quant aux «graves conséquences» des coupures draconiennes annoncées dans le budget de Radio-Canada. En tant que jeunes actifs dans l'espace public, nous partageons le même souci pour la qualité du débat public et reconnaissons à cet égard la contribution essentielle de la société d'État .
PC

Nous sommes inquiets!

Vous nous connaissez très bien. Vous nous voyez et nous entendez tous les jours, car nous travaillons pour le service de l'information de Radio-Canada. Aujourd'hui, nous voulons que vous entendiez notre cri d'alarme sur les graves conséquences des dernières compressions budgétaires.
PC

Radio-Canada: couper dans le muscle

C'est devenu systématique. Une récurrence, la troisième fois en quatre ans. Le gouvernement conservateur ne donne plus à la télévision publique les sommes nécessaires pour qu'elle se développe adéquatement dans le nouveau contexte numérique.