Chris Stevens

AP

Analyse: les violences salafistes en Libye

Au début de la révolution en Libye, on s'est demandé si Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), tirerait avantage de l'anarchie du pays. Il apparaîtclairement qu'il y a au moins deux groupes salafistes radicaux qui en partagent au moins l'idéologie jihadiste salafiste. Le premier, qui a conduit les attaques contre le consulat américain en juin, s'appelle la Brigade pour la libération du prisonnier Sheikh Omar Abdulrahman, en référence au cerveau présumé des bombes du sous-sol du World Trade Center en 1993. Le second groupe se nomme Ansar al-Sharia, soit "les vainqueurs de la Charia".