Carré Rouge

PC

Moi, Joce pis Dave.

Au CÉGEP, on était trois inséparables. Moi, Joce et Dave. C'était la belle époque où les surnoms étaient souvent issus d'une version abrégée anglophone de nos prénoms. Moi, c'était «Dji». Comme dans Jérôme. Pas besoin de me le dire: je le sais que «Dji», c'est «G» en anglais. Peu importe, on était les trois inséparables.
CP

Possibles manifs contre le règlement P-6

QUÉBEC - L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est réunie en congrès samedi à Québec pour établir son plan d’action face à l’indexation des frais de scolarité imposée par le gou...
PC

Marois tourne la page du carré rouge

Comprimé dans le temps, avec des acteurs choisis judicieusement, le Sommet a produit les résultats escomptés pour le gouvernement Marois, en l'affranchissant d'une promesse électorale et du carré rouge. Désormais, la première ministre pourra invoquer les «consensus» du Sommet pour défendre son approche en éducation. À moins, bien sûr, que l'ASSÉ et ses partenaires ne réussissent à rallumer les braises de la contestation.
AFP

À la prochaine fois!

Il y a un an, les premiers votes de grève commençaient à rentrer, depuis, bien des choses ont changé. Est-ce que les étudiants ont gagné? Difficile à dire. Il reste qu'il y a un peu moins d'un an, des gens ont tenté de transformer une grève en boycott et qu'aujourd'hui, avec la même finesse, «l'indexation est un gel».
CP

L'ASSÉ ira-t-elle au Sommet ou non?

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est réunie en congrès ce week-end à Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean.L'organisation étudiante, qui menace de boycotter le prochain sommet...
CP

Double traitement

Le gouvernement québécois en est encore à gérer les troubles du printemps dernier et cible l'enseignement supérieur. En éducation il y a d'autres besoins criants comme le décrochage scolaire scandaleusement élevé, la grosseur des classes et l'intégration des élèves en difficulté... mais de ça il n'en sera pas question. Pendant ce temps on apprenait que le gouvernement a discrètement retranché 50 millions de dollars dans le budget qui servait à diminuer les listes d'attente pour opérer une cataracte, un genou, une hanche. C'est, au total, 400 millions de dollars de moins dans le budget du réseau de la santé à récupérer d'ici le 31 mars.