BEV ODA

Capture d'écran

Un gouvernement teflon

Ce n'est pas la première fois que l'équipe Harper méprise les institutions et renie l'engagement de «transparence» qu'elle avait érigé en étendard contre la « corruption » du gouvernement libéral précédent. Pourtant, ce manque flagrant d'éthique ne semble pas altérer l'humeur des électeurs. Un sondage Léger du 12 mars dernier révélait ainsi que 40% des Canadiens accordent encore leur confiance au gouvernement Harper, qui est perçu comme « gérant bien les finances ».