BERNARD GAUTHIER

Jim Godby

Gouverner autrement...

Voici une promesse souvent entendue au cours des récentes campagnes électorales. Cependant, même si cet engagement intéresse de nombreux électeurs qui votent dans l'espoir de vivre autrement la vie politique de leur société, on ne peut pas dire que le tout s'est matérialisé comme prévu.
Visage

Les nouveaux inquisiteurs et les crimes de la pensée

Notre époque flirte dangereusement avec les émules de Savonarole et autres brûleurs de sorcières. Elle s'enfonce toujours plus dans la mesquinerie et l'étroitesse d'esprit. Comme si l'on avait remplacé les bigots d'autrefois par des militants bon chic bon genre qui vous diront tout ce qu'il faut savoir sur tout ce qu'il ne faut pas dire...
Flashpop via Getty Images

«Risez, risez, les élites»

Dans une de ces entrevues qui perpétuent le titre de l'émission, tout le monde parlait lundi du langage tout sauf châtié du sympathique Bernard Gauthier. Et les élites québécoises de dénigrer quelqu'un sur son langage et sur son propos parce qu'il n'est pas leur langage et leur propos. Si ce n'est pas du racisme intellectuel, qu'est-ce que c'est?

Les «mêlés»...

Quand j'ai lu que le «syndicaliste» Bernard «Rambo» Gauthier voulait se lancer en politique, j'ai d'abord un peu souri, je dois l'admettre. Quelques jours plus tard, c'était au tour de l'ex-entrepreneur Lino Zambito de se déclarer intéressé à faire de la politique active au Québec. Il y a quelque chose de similaire dans la démarche des deux hommes: la rupture avec les grands partis qui ont exclusivement dirigé le Québec depuis plus de 40 ans.