AVEOS AIR CANADA

ASSOCIATED PRESS

Ne laissons pas Air Canada plaider sa propre turpitude

Air Canada semble manipuler le processus judiciaire pour arriver à ses fins, c'est-à-dire rendre irréversible sa décision de délocaliser la maintenance lourde loin de Montréal, Mississauga et Winnipeg. Le transporteur en appela surement de la décision du procureur général. Il étirera donc un peu plus l'agonie des 2 600 ex-travailleurs d'AVEOS.