ARRIVÉE DU PRINTEMPS

ShutterStock

C'est le printemps

C'est le temps du renouveau, comme on dit, et tandis que le soleil tend à darder ses rayons hésitants et ambrés sur les gazons encore étourdis et hagards, la femelle, par trop longtemps retenue, entreprend sans attendre sa danse du blanc mollet, certes encore un peu ratatiné, mais plein de promesses. Le mâle, lui, s'accommodera sans rechigner de son appellation cromagnonesque. Mieux, il l'accueillera avec joie, dévirilisé par l'air du temps et un semestre sans cabanon. Et c'est aussi ratatiné que sa douce enfin épilée qu'il sortira de l'hiver, bedonnant, mais soulagé.
Getty Images

C'est (presque) le printemps!

Malgré le froid, il n'y a pas lieu de se décourager. Le printemps finit irrémédiablement par revenir au Québec. Et avec lui, sa lumière. Et lorsque cela survient, comme c'est le cas depuis les derniers jours, il n'est pas étonnant de constater que la belle saison est accueillie par les Québécois comme l'équinoxe du mois de mars l'a longtemps été par les païens de l'Empire romain, soit avec force allégresse et un esprit exalté.