ARGENTEUIL

CP

Il n'écoute pas

Jean Charest est buté, bouché, borné, méprisant, arrogant, entêté. Autant de qualités qui ne devraient jamais être accolées à un homme d'État qui se respecte dans une démocratie qui ser(vai)t d'exemple au reste du monde. Derrière cet aveugle qui conduit le Québec droit dans le mur, les deux mains dans nos poches, une armée de borgnes suit les yeux fermés.
AP

Le temps d'embarquer

Lundi, j'y étais, à Lachute, dans le bar Le Caucus, rassemblement électoral du Parti Québécois. Ça sentait la coupe, c'était soir de finale en plus. L'ambiance était brûlante et suante, la chaleur collective a vite pris le dessus sur la clim, et la politique est vite devenue plus passionnante que le hockey.
Getty Images

Carton jaune pour les libéraux

On ne peut pas extrapoler les résultats de deux scrutins partiels et les appliquer à une élection générale. Il y a tant de facteurs en jeu. Mais perdre un château-fort comme celui d'Argenteuil, ça fait mal. Et ça soulève des doutes pour le gouvernement Charest, qui traverse la pire crise depuis qu'il a pris le pouvoir il y a 9 ans.
PC

Un beau test électoral

Des élections partielles seront tenues dans deux bastions libéraux dans une quinzaine, Argenteuil et LaFontaine, une bonne façon de prendre la température de l'eau avant l'été.