Québec Anglophones

Le Québec est encore, et pour longtemps, champion du bilinguisme au Canada

Michel Paillé | Publication 09.05.2016
Michel Paillé

Après bientôt 40 ans de loi 101, le Québec est un modèle de bilinguisme individuel à donner en exemple au reste du Canada.

Site web de CBC: des anglophones dénoncent aussi les commentaires francophobes

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 12.03.2016

Le député progressiste-conservateur Jody Carr rassemble des membres influents de la communauté néo-brunswickoise pour envoyer une lettre directeme...

Cette lettre envoyée par un Pharmaprix cause la controverse sur Facebook

Le Huffington Post Québec | Publication 09.03.2016

Un Montréalais a été offusqué par la lettre qu'il aurait reçue par la poste dans les derniers jours, et son commentaire sur Facebook a depuis fai...

Les langues ne sont pas interchangeables

Alain Lavallée | Publication 15.02.2016
Alain Lavallée

Afin d'éviter que le français ne soit marginalisé par l'anglais, une ouverture sur un multilinguisme des Amériques serait préférable à un coincement dans un bilinguisme anglais-français.

Nostalgie à Toronto

Suzie Pelletier | Publication 24.01.2016
Suzie Pelletier

J'ai vu son expression haineuse quand elle a prononcé à voix basse: «damned french tramps».

Le projet de réforme des commissions scolaires choque les Anglos

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 16.12.2015

Des représentants de la communauté anglophone du Québec, dont l'ex-députée fédérale Marlene Jennings et l'ex-commissaire aux langues officielle...

Entrevue avec un Anglo-Québécois qui milite pour l'indépendance du Québec

Samuel Lavoie | Publication 11.11.2015
Samuel Lavoie

J'ai rencontré le fondateur du site web et de la page Facebook Why Quebec Needs Independence. Ils sont administrés par un Québécois bilingue en faveur de l'indépendance du Québec.

Le pragmatisme britannique est-il en danger?

Pierre Scordia | Publication 12.09.2015
Pierre Scordia

Ne soyons point durs envers les Anglais, car ils peuvent se montrer très généreux.

Affichage commercial: les univers linguistiques parallèles

Maxime Laporte | Publication 02.09.2015
Maxime Laporte

Les tribunaux canadiens ont grandement charcuté et affaibli la Loi 101 au fil du temps. En conséquence, la langue française régresse au Québec, quoiqu'en pensent les mystificateurs.

Un spectre d'invalidité hante les lois du Québec

Edmund Coates | Publication 28.06.2016
Edmund Coates

La négligence envers les textes anglais à l'Assemblée nationale aura des résultats néfastes pour les francophones et les anglophones durant des décennies.

Voici de quoi a l'air le Canada sans le français ni l'anglais

The Huffington Post Canada | Jesse Ferreras | Publication 25.06.2015

Sortez les anglophones et les francophones du Canada et vous avez un pays vraiment différent. Des analystes de données de The 10 and 3 ont tenté...

Cette pauvre minorité anglophone menacée

Yanick Barrette | Publication 21.03.2015
Yanick Barrette

Pour une rare fois, Graham Fraser a dérapé. Oui, cette fois, pour reprendre une bonne vieille expression anglaise, il s'est bel et bien mis un pied dans la bouche lorsqu'il a osé dire que le Québec n'en faisait pas assez pour protéger la minorité anglophone.

L'anglais, une langue surfinancée au Québec

Louis Préfontaine | Publication 28.01.2015
Louis Préfontaine

Les Québécois ne demandent qu'une seule chose : qu'on respecte notre Loi 101 et qu'on s'affiche en français.

L'importance de la pérennité du français dans un contexte nord-américain

Doudou Sow | Publication 23.01.2015
Doudou Sow

Il est clair que le poids du Québec à l'intérieur du Canada se trouve dans la défense de sa langue française. Si on enlève au Québec sa langue française et qu'il se l'enlève aussi, son caractère distinct n'existe plus et son identité sera menacée.

Unissons-nous contre la francophobie - Catherine Fournier

Catherine Fournier | Publication 11.02.2014
Catherine Fournier

C'est avec honneur, à titre de blogueuse et de présidente du Mouvement des étudiants souverainistes de l'Université de Montréal, que j'ai joint ma signature à la déclaration «Unis contre la francophobie», cosignée hier par 101 personnalités.

Le double langage - François Paradis

François L. Paradis | Publication 07.02.2014
François L. Paradis

Le dilemme de l'instruction au Québec ne consiste pas à se demander si elle devrait être dispensée dans la langue de Molière ou dans une autre, mais plutôt si elle doit être obligatoire ou non. Tant que les recteurs universitaires se targueront d'octroyer des diplômes aux détenteurs d'un analphabétisme vernaculaire, l'éducation y demeurera, à l'évidence, facultative.

Les anglophones plutôt satisfaits de l'apprentissage du français de leurs enfants

RCQC | Publication 27.04.2013

Les anglophones sont généralement satisfaits de la qualité du français enseigné à leurs enfants à l'école anglaise, selon un sondage EKOS Rese...

Le projet de loi 14 ne va pas assez loin, selon le MQF

PC | La Presse Canadienne | Publication 25.04.2013

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, Qc - Le projet de loi 14 destiné à modifier la Charte de la langue française et la Charte des droits et libertés de la p...

Les anglophones se méfient du PQ, selon un sondage

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 20.04.2013

Les efforts déployés par le Parti québécois pour établir des liens avec la population anglophone de la province échouent, révèle un nouveau so...

Notre Home: joies et périls du bilinguisme

Jean-François Lisée | Publication 21.03.2013
Jean-François Lisée

Jeudi soir à Westmount, j'ai eu trois questions -- plutôt, trois fois la même -- sur le bilinguisme, de la part d'Anglo-Québécois. Vendredi, sur les radio, j'ai eu plusieurs questions de francophones -- plusieurs fois la même -- sur le même sujet. J'ai donc traversé le miroir linguistique.

Quel impact pour la Loi 101, 35 ans après son adoption

Le Huffington Post Québec | Donald Charette | Publication 09.02.2013

La loi 101 est aujourd'hui synonyme d'équilibre et de paix sociale, mais elle a vu le jour dans le tumulte et elle a alimenté bien des passions. Le ...

Il n'y a pas de « demi-francophones »

Vincent Geloso | Publication 02.01.2013
Vincent Geloso

Depuis plusieurs jours, je participe (par textes interposés) à un débat sur la condition du français au Québec. En fait, je défends ma position depuis maintenant un an et elle se résume de la manière suivante: le multilinguisme brouille les cartes sur le français. Cependant, j'ai compris récemment que ce qui inquiète vraiment ceux qui sont en désaccord avec ma thèse, ce n'est pas le supposé déclin du français. Plutôt, c'est la montée de l'anglais qui préoccupe les esprits.

Je vous le redemande: de quelle crise du français parlez-vous?

Vincent Geloso | Publication 24.12.2012
Vincent Geloso

Les résultats du recensement démontrent encore une fois des gains appréciables sur pour la langue française. Ceux qui parlent d'une crise en observant la diminution de la population de langue maternelle de langue française oublient de considérer que le déclin qu'ils observent s'explique simplement par le fait que la population d'immigrants allophones augmente plus rapidement que celle des francophones.

L'anglais au Québec : Un gros mensonge encore tenace après 35 ans de loi 101

Michel Paillé | Publication 18.12.2012
Michel Paillé

M. Stephen A. Jarislowsky, président d'une «société agréée de conseillers en placements», a fait récemment quelques semonces aux Québécois francophones: réfractaires à l'anglais, ils s'isoleraient de l'humanité toute entière. Le 21 septembre 2012, il dénonçait un Québec voulant «supprimer l'anglais pour que le français puisse survivre» et «maintenir le peuple dans l'ignorance». Il affirmait que «nulle part ailleurs sur Terre, l'apprentissage de l'anglais n'est découragé».

Anglos/francos à Montréal: la vraie réalité. Au quotidien.

Marie-Claude Ducas | Publication 08.11.2012
Marie-Claude Ducas

Toute cette escalade dans les blâmes et les accusations entre anglophones et francophones est en train de complètement occulter les vrais aspects de Montréal dont, déjà, on ne parle pas assez. Les opinions les plus extrêmes, les groupes de pression et les gens qui ont un agenda à faire avancer prennent tout l'espace, et on oublie ce que signifie vraiment la vie dans cette ville où se côtoient depuis longtemps deux grandes langues et deux grandes cultures, et où les gens sont, à la base, foncièrement ouverts et tolérants.