ANARCHOPANDA

Radio-Canada

P-6 ou la patate chaude

Pour un gouvernement péquiste se prétendant social-démocrate, renoncer de se mouiller sur la loi municipale P-6, malgré des déclarations dénonciatrices de la Ligue des droits et libertés et de l'Association des juristes progressistes, relève de la mauvaise foi. On se souviendra toutefois que le Parti québécois avait décrié à maintes reprises le projet de loi 78, le dénonçant comme un bâillon à la liberté d'expression, eux qui ont eux-mêmes participé à quelques manifestations sans qu'un itinéraire ait été fourni aux autorités policières et qui ont de fait utilisé cette prise de position comme un argument électoraliste.
Radio-Canada.ca

Anarchopanda perd la tête!

Le Service de police de la Ville de Montréal a saisi la tête de la mascotte Anarchopanda au cours d'une manifestation vendredi soir. Le porte-parole du SPVM, Daniel Lacourisère, explique que les agent...