Amylie

Touche pas à mon pop!

François Tremblay | Publication 20.03.2013
François Tremblay

Il fut un temps où il était hasardeux pour un artiste d'ici de vendre une chanson de son catalogue à des fins commerciales. Aujourd'hui l'opération relève pratiquement de l'anecdote. On se souvient encore du tsunami qu'avait provoqué l'association entre McDonald et feu Claude Léveillée, qui avait laissé le géant de la restauration rapide utiliser son classique Frédéric. On l'accusa d'avoir vendu son âme au puissance de l'argent.

Au royaume funky d’Amylie

Huffington Post Québec | Jean-François Cyr | Publication 09.08.2012

MONTRÉAL - Jeune protégée de la maison de disque Audiogram, la chanteuse québécoise Amylie aura la chance de faire connaître davantage son trava...