ALEXIS MARTIN

Stéphane Bourgeois

«1984»: la dystopie vraie

1984 est une adaptation du livre de George Orwell de Robert Icke et Duncan MacMillan, traduite Guillaume Corbeil. C'est une œuvre magistrale qui nous communique l'essence du roman, une œuvre, il faut bien le dire, où il y a beaucoup de blabla ici évacué pour s'en tenir au message glaçant et désespéré d'un Orwell visionnaire.
CP

Les chemins qui marchent mènent-ils quelque part?

J'avais beaucoup aimé le premier volet de la trilogie L'histoire révélée du Canada français, écrite par Alexis Martin et mise en scène par Daniel Brière. Alors que la première pièce s'attardait sur notre jardin de givre linguistique, la deuxième, Les chemins qui marchent, s'intéresse à notre rapport avec l'eau, nos rivières, nos lacs, notre fleuve en passant par les usines d'épuration et les barrages de la Baie James. L'héritage amérindien et innu, qui occupe bien peu de place dans notre mémoire collective, est une nouvelle fois très présent. Hélas, c'est moins réussi cette fois-ci.