LES BLOGUES

Langue de morue, queue de castor et tête de cochon

15/04/2013 11:34 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

© Photo: Patandersonphotography

C'est ce que j'ai eu le plaisir de goûter lundi dernier, alors que j'étais invitée à Toronto pour la 7ième édition de Terroir Symposium, un événement d'envergure internationale où se rencontrent chefs, producteurs, journalistes, blogueurs, épicuriens et penseurs, pour échanger sur l'alimentation et la gastronomie. Quel bonheur de baigner dans un monde qui bouille d'idées et qui respire sans prétention l'avant-garde, et ce, au delà de nos frontières. J'ai adoré ma journée!

De un, la présence du Québec était très marquée cette année, plusieurs de nos journalistes, blogueurs et même des chefs étaient présents, dont Normand Laprise du Toqué! et Martin Juneau de Pastaga.

Également plusieurs belles rencontres du côté de Prince Edward County, ma région coup de cœur de la dernière année, juste une heure à l'ouest de Kingston. J'ai retrouvé mes amis de Hinterland, qui font à mon avis les meilleures bulles du Canada - et finalement eu l'honneur de rencontrer le vigneron Norman Hardie qui fait un vin extraordinaire que l'on trouve dans plusieurs restos montréalais, dont son préféré, le Joe Beef.

En plus, j'ai découvert quelques-unes des étoiles montantes de la gastronomie canadienne, dont Jeremy Charles du restaurant Raymonds à St-John's Terre-Neuve, Marc Lépine, bien connu pour sa gastronomie à L'Atelier d'Ottawa et Connie DeSouza du nouveau CharCut de Calgary, qui se sont succédés en cuisine.

Parallèlement aux démos culinaire, on offrait plusieurs ateliers incluant la viniculture, les cocktails, le stylisme culinaire, la publication de livres de recettes, l’agriculture durable, et encore… Puis sur la grande scène, se succédaient des conférenciers invités prestigieux, dont René Redzepi, Chef et fondateur du restaurant Noma au Danemark, voté meilleur restaurant du monde depuis 3 années consécutives et de la Suède, Magnus Nilsson, chef du restaurant suédois Faviken, qui a partagé sa vision de la consommation, en terminant avec un vidéo choc : Le sang des bêtes - un documentaire sur les abattoirs de Paris, réalisé en 1949. Intéressant, mais qui m’a quand même fait pleurer, tellement que j’ai dû sortir de la salle. Certains ont trouvé que c’était de mauvais goût, pour ma part, j’ai plutôt apprécié son courage d’aller ainsi au bout de sa pensée.

(Lire la suite du billet sous la galerie)

Terroir Symposium 2013

Ironiquement, tout de suite après cette présentation percutante, on passait au lunch, sur le thème du sandwich, que les chefs invités s’étaient amusés à réinventer de toutes les façons, mais majoritairement carnivore : langue de bœuf confite, parfait de foie de poulet, croque-monsieur au flanc de porc, bison braisé, langue de morue frite… Seulement un choix sans viande, le sandwich au tofu!

Bref, un très beau rayonnement pour l'événement qui avait comme objectif cette année de regrouper plusieurs chefs de différents provinces et aussi de l'extérieur. « L’idée première est de bâtir une communauté internationale. Les chefs se rencontrent ici et parlent du Canada à l’étranger. Notre pays est tellement grand, il est pour moi très difficile de dire que nous sommes tous uniques et en même temps pareils. Nous ne le sommes pas, chaque province est distincte et il faut reconnaître nos différences. Ceci dit, je crois que l’an prochain nous allons faire un thème canadien! » conclue en souriant la sympathique Arlene Stein, co-fondatrice de Terroir Symposium.

CLIQUEZ ICI pour voir tous les vidéos de Natalie