LES BLOGUES

Le Canada s'apprête à interdire les tests de cosmétiques sur les animaux

27/04/2017 09:25 EDT | Actualisé 27/04/2017 09:28 EDT

Décembre dernier marquait l'anniversaire d'un an de la Loi sur les cosmétiques sans cruauté (projet de loi S-214) réintroduite au Parlement par la sénatrice Carolyn Stewart Olsen.

Lors de cet anniversaire important, une autre étape de la campagne Non à la cruauté Canada (qui travaille à abolir les tests de cosmétiques sur les animaux dans le pays) a été atteinte quand la loi sur les cosmétiques sans cruauté a passé la deuxième lecture, avec un fort appui du Sénat, le 14 décembre 2016.

Si la Loi sur les cosmétiques sans cruauté entre en vigueur, elle cherchera à interdire les tests de cosmétiques sur les animaux au Canada, ainsi que la vente de produits cosmétiques et d'ingrédients qui ont été nouvellement testés sur les animaux à l'extérieur du pays.

«C'est une étape importante qui nous rapproche de la fin des tests de cosmétiques sur les animaux au Canada. Je suis impatiente de travailler avec mes collègues du Sénat pour adopter cet important projet de loi», a déclaré la sénatrice Stewart Olsen.

La Loi sur les cosmétiques sans cruauté sera maintenant étudiée plus en profondeur par le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie.

Lancée en 2012, la campagne Non à la cruauté Canada est dirigée par la Humane Society International / Canada (HSI/Canada) et l'Animal Alliance of Canada et ils collaborent étroitement avec la sénatrice Stewart Olsen pour que cette interdiction devienne réalité.

Sur les nouvelles récentes, Aviva Vetter, responsable de la campagne Non à la cruauté Canada, a dit: «Déjà 35 grands marchés, dont l'UE, Israël, l'Inde, la Nouvelle-Zélande et Taïwan, ont promulgué l'interdiction de vendre et de tester des cosmétiques sur les animaux et il est grand temps que le Canada se joigne à eux.»

Liz White, directrice d'Animal Alliance of Canada, a ajouté: «Il s'agit d'un développement très excitant qui vise à mettre fin aux tests de cosmétiques sur les animaux au Canada. Il est grand temps que les animaux ne souffrent plus pour nos produits cosmétiques. La sécurité des nouveaux produits peut être assurée en utilisant des ingrédients existants et des méthodes de tests excluant les animaux. La majorité des Canadiens appuient la fin de la cruauté dans les cosmétiques.»

Certaines entreprises continuent de tester de nouveaux produits et ingrédients en forçant des lapins, des souris et d'autres animaux innocents à souffrir par des pratiques cruelles, telles que frotter des produits létaux sur leur peau ou inhaler des vapeurs toxiques sans qu'aucun soulagement pour la douleur soit administré.

En attendant que le Canada interdise officiellement les tests de cosmétiques sur les animaux, vous pouvez facilement acheter des cosmétiques sans cruauté en recherchant le logo Leaping Bunny sur les produits et en utilisant le guide d'achat Leaping Bunny offert dans des formats faciles à utiliser.

Le programme Leaping Bunny, qui a récemment célébré son 20e anniversaire, a été créé par la Coalition for Consumer Information on Cosmetics et certifie que les entreprises ne font pas de tests sur les animaux à aucune étape du développement du produit.

«Nous sommes fiers d'avoir l'Animal Alliance of Canada dans notre coalition et d'appuyer sans réserve leurs efforts indépendants et ceux de HSI/Canada pour veiller à ce que cette interdiction soit promulguée», a dit Kim Paschen, gestionnaire de programme de Leaping Bunny.

Une autre liste de cosmétiques sans cruauté digne de confiance est celle de Logical Harmony, un blogue sur la beauté sans cruauté et le mode de vie végane. Cette liste de marques sans cruauté est mise à jour hebdomadairement et, pour consultation rapide, vous pouvez l'ajouter à votre iPhone ou Android en quelques étapes.

Avec plus de 600 entreprises de cosmétiques sans cruauté offerts dans le monde entier, lorsque vous achetez un nouveau shampooing ou un rouge à lèvres, il est inutile d'encourager les entreprises de cosmétiques qui continuent à tester sur les animaux.

DEMES, fabricant de produits de beauté et de produits ménagers, basé à Ottawa, est un excellent exemple d'entreprise qui ne participe pas aux tests sur les animaux. DEMES est un partenaire de la campagne Non à la cruauté Canada et est certifié sans cruauté par Leaping Bunny et Logical Harmony.

«Beaucoup de Canadiens et Canadiennes constatent avec surprise qu'il est encore permis de tester des cosmétiques sur les animaux dans notre pays. C'est archaïque, cruel et cela doit cesser une fois pour toutes. Ceci est valable pour les différents ingrédients utilisés dans les cosmétiques, jusqu'au produit final vendu au comptoir. Aucun animal ne devrait souffrir pour la beauté», a dit Michelle Groulx, présidente de DEMES.

Pour terminer, j'ajouterais qu'en décembre dernier cela faisait également un an que j'avais écrit «It Is Time Canada Banned Cosmetic Animal Testing». J'avais alors parlé avec Aviva Vetter des cosmétiques testés sur les animaux, de la campagne Non à la cruauté Canada et de sa passion pour les animaux depuis son jeune âge qui l'ont amenée à devenir une défenderesse du bien-être animal. Il est fantastique de voir les progrès réalisés en 2016 par la campagne Non à la cruauté Canada et il faut espérer que l'année 2017 sera l'année où le Canada dit #NonÀLaCruauté.

Vous pouvez soutenir la Loi sur les cosmétiques sans cruauté en visitant le site www.nonalacruaute.ca.

Pour plus de renseignements sur les cosmétiques sans cruauté, vous pouvez lire mes billets précédents: Switching To Cruelty-Free Cosmetics Is Easier Than You Think et Canadian Cruelty-Free Beauty Companies To Discover This Fall.

Ce billet a été traduit de l'anglais et publié à l'origine par le Huffington Post Canada.