LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Nabil Tarhini Headshot

Le cas des Arabo-Laïco-Islamo-Québécois

Publication: Mis à jour:
Imprimer

De prime abord, pour se mettre d'accord sur les différents concepts de cette chronique, définissons-les.

Les Arabes: forment une population liée par la pratique de la langue arabe et/ou la culture arabe (voir Wikipédia, définition Arabe).

Musulman: est une personne qui considère le Coran comme un verbatim écrit de Dieu, révélé au travers du prophète Mahomet. (Ibid., définition Musulman).

Laïc: un laïc est celui qui ne relève pas du religieux ou des avis privés. (Ibid., définition Laïc)

Les Québécois : Les Québécois, membres de la nation québécoise. (Ibid., définition les Québécois)

Ces définitions nous causent un mal de tête depuis dix ans. On ne sait plus où donner de la tête. Alors je me suis demandé, pourquoi ne pas y faire le ménage en enlevant toutes formes de confusions?
Pour ce faire, je vous présente une mise en situation dans laquelle je vais utiliser les deux noms propres suivants: Farida et Omar.

Quand on s'appelle Omar, il n'y a pas plus musulman que ça. Automatiquement quand on rencontre un Omar, on le pointe du doigt et on dit: voici un musulman! (Sauf Omar, un haïtien que j'ai connu au secondaire et dont le nom n'avait aucun lien avec la religion musulmane.)

Farida de son côté, elle peut avoir toutes sortes d'identités. Elle peut être arabe, pakistanaise, iranienne, musulmane, chrétienne, etc. Bref, elle ne sera pas facile à saisir. Pour un arabisant, si elle parle arabe, alors elle est arabe. Si elle porte un hijab ou un coran dans le cou, alors elle est musulmane. Et si elle porte une croix - sans hésiter - c'est une chrétienne.

Pour un Québécois de souche, elle est arabe et musulmane. C'est là que ça se complique et ça nécessite des explications.

Farida est peut-être née ici. Elle est donc québécoise. Elle est peut-être aussi chrétienne. Mais pour le bien de cette chronique, elle est musulmane, mais que ses deux parents sont des artistes gauchisants qui l'ont élevée dans une laïcité pure et dure.

Donc Farida est ce qu'on peut appeler communément une Arabo-Laïco-Islamo-Québécoise.

Si on lui demande: d'où viens-tu? D'un ton moqueur elle dira qu'elle est née ici. Et si on lui demande: fais-tu le ramadan? Alors elle se fâchera et dira qu'elle n'est pas croyante.

Lorsqu'il est question de la religion musulmane, le quotidien de Farida est beaucoup plus complexe que celui d'Omar, parce que ce dernier avant même qu'on lui dise bonjour, il va affirmer son appartenance religieuse parce qu'il en est fier et il veut que tout le monde le sache; sans oublier qu'il est très content de son appartenance québécoise aussi.

Omar est donc ce qu'on doit appeler Islamo-Québécois parce qu'il affirme son identité à travers sa religion.

La vie de nos deux protagonistes se complique encore plus lorsque les débats sur la laïcité commencent. La pauvre Farida ne sait plus où mettre la tête. D'un côté, il y a les laïcs avec qui elle est parfaitement en accord. De l'autre côté, il y a les religieux qui ne demandent qu'à pratiquer leur religion en paix et d'avoir une reconnaissance politique et sociale qui va leur permettre une pleine intégration; Farida est en accord avec eux aussi. Omar, de son côté, est constamment bouleversé par tout ce qui se passe et il a toujours l'impression d'être racisé et rejeté par la société québécoise après ces débats. Il doit donc vivre avec cette réalité, même si elle fait mal, parce ce qu'il est bien ici avec toute sa famille.

Farida finira par s'en sortir parce que c'est une idéaliste de nature. Elle croit que la tolérance finira par triompher.

Omar a le teint un peu maussade, car il n'arrive pas à trouver un emploi. Je lui suggère de changer de nom. Il refuse. Sa mère serait trop malheureuse. Elle lui a donné ce nom en l'honneur d'Omar Sharif.
Ah bon!? Mais Omar Sharif, avant qu'il se convertisse à l'Islam par amour, il s'appelait Michel Dimitri Chalhoub. Alors sa mère lui donné le nom d'un arabe chrétien?

Je ne comprends plus rien à cette histoire. J'abandonne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Close
50 lieux sacrés à visiter au moins une fois dans sa vie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter