Myriam Lefebvre

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Myriam Lefebvre
 

Vous n'avez pas le temps de lire ce billet...

Publication: 10/10/2012 13:37

Vous n'avez sûrement pas le temps de lire ce billet. Vous le lirez en diagonale parce que vous êtes déjà occupé à 1001 autres choses qui vous paraissent ô combien plus importantes. C'est bien cela? Alors, les prochaines lignes vous sont dédiées.

Chaque semaine, c'est le même casse-tête...la même partie de tetris qui recommence. Comment va-t-on réussir à tout faire ? Tant de choses à régler. Des tonnes d'affectations au travail, des activités et rendez-vous qui se chevaucheront les uns les autres. Des petits rien qui remplissent la grille horaire. On se trouve devant notre agenda et voilà que l'on essaie de tout y compresser comme un réel puzzle. Ne le trouvez-vous pas un peu malsain ce jeu de tetris ?

Vous téléphonez votre grande amie que vous n'avez pas vue depuis quelques semaines déjà, étant submergé par différentes obligations. Un peu de temps d'ici les prochains jours pour un petit repas ? Rien de compliqué ! Lundi ou mardi ? Elle a une formation. Mercredi ? Impossible de votre côté, vous avez déjà un rendez-vous chez le dentiste et vous avez en plus quelques heures à reprendre au travail en fin de journée. Jeudi ? X. Impossible. Vendredi ? X. Impossible aussi. L'idée de départ semblait bien simple mais définitivement, on a l'impression que le puzzle de base se transforme en un casse-tête 3D de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ça y est, vous trouvez le morceau manquant du puzzle dans votre semaine : un mince 40 minutes le matin pour un déjeuner lève-tôt, question de ne pas être en retard au boulot. Ouf ! De peine et de misère !

Dans notre société actuelle, c'est à croire qu'être dans le jus, c'est la norme ! Quand on demande à quelqu'un « Hey, ça va ? », la personne ne répondra jamais « Non, ça ne va pas ». Demandez à une tante qu'est-ce qu'elle fait de bon ces temps-ci. « Ah ! J'arrête pas, j'arrête pas ! » C'est vrai, tout le monde est toujours occupé. Rare que l'on vous répondra : « Je ne fais absolument rien de mes journées à part regarder les rediffusions de So You Think You Can Dance à la télévision. »Métro, boulot, dodo, une partie de squash par-ci, un atelier de photographie par-là, le souper d'anniversaire d'un ami... Le temps nous glisse entre les mains. On s'occupe tellement que l'on ne sait plus pourquoi on s'occupe. Tout est totalement inconscient. On vit dans notre tourmente quotidienne, comme un train qui file trop vite sur ses rails. Et l'on ne se rend pas compte que notre train fonctionne en mode TGV, qu'il nous essouffle et qu'il serait peut-être préférable de le laisser tomber pour un train à basse vitesse.

Une journée n'aura jamais plus de 24 heures. Niais, mais vrai. Rien ne sert de vous faire la grande morale. Vous ne changerez pas votre rythme de vie hyperactif du jour au lendemain. La seule chose qui compte, c'est d'être capable d'en prendre conscience, de vous remettre en question.

Un expert américain avait déjà tenté une expérience sur la gestion de temps. Il avait rempli un sceau de gros cailloux et avait demandé à ses étudiants si le sceau était plein. « Oui », a répondu la classe. « Vraiment », a-t-il renchéri ? Il a donc transvidé du gravier dans le sceau. « Et maintenant, il est plein ? » «Peut-être pas », ont répondu certains étudiants. Il a alors ajouté du sable. Mais ce n'était pas assez. Il y a donc versé un litre d'eau. « Quel est l'objet de cette démonstration ? », demande le professeur. Un élève se lance : « C'est pour montrer que même si l'on croit avoir un emploi du temps bourré, on peut toujours y faire tenir quelque chose en plus. » « Non, réplique le prof. Ce que je voulais vous rappeler, c'est que si vous ne placez pas vos gros cailloux en premier, vous n'arriverez jamais ensuite à les faire rentrer. Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? » Quelles sont vos priorités ?

Demain, au lieu de jouer à tetris, ça vous dirait une longue partie de Risk ?

 
Suivre Le HuffPost Québec