LES BLOGUES

<em>Renoir</em>, une affaire de famille à Cagnes-sur-Mer

12/04/2013 12:14 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT
Wikimedia

Synopsis

On est en 1915, sur la Côte d'Azur. La jeune Andrée Heuschling entre dans la vie du peintre impressionniste Auguste Renoir (Michel Bouquet) à un moment difficile pour le vieil homme. Fortement éprouvé par la mort récente de sa femme, il souffre de fortes douleurs dues à des rhumatismes déformants. Ses deux fils, Jean et Pierre Renoir, sont au front, et son troisième fils, Claude, 14 ans, traîne sa mélancolie dans l'immense domaine familial: Les Collettes.

Dès son arrivée, Andrée trouble l'ordre domestique qui entoure le peintre en exacerbant les jalousies qu'elle suscite. Elle se dénude joyeusement, éclatante de vitalité, de fougue et de beauté, et va insuffler au vieil homme une énergie qu'il n'espérait plus.

Lorsque Jean, blessé à la guerre, revient passer sa convalescence dans la maison familiale, il est fasciné par l'audace de cette rousse pulpeuse en même temps qu'il s'inquiète de la place qu'elle a prise dans la vie de son père. Dans ce paradis méditerranéen s'installe une opposition constante entre Jean et Auguste, dont Andrée est l'enjeu. Le fils s'est laissé séduire et Andrée bousculera sa vie, amenant ce jeune officier indécis, sans véritable ambition, à devenir un apprenti cinéaste: Jean Renoir (Vincent Rottiers).

Le réalisateur

Gilles Bourdos est né à Nice en 1963. Il connaît donc bien la Côte d'Azur, et son film est imprégné de la chaleur paisible du sud. Les images, je devrais dire les atmosphères de lumières et de couleurs, sont créées par un fantastique directeur photo, Mark Ping Lee, à qui l'on doit In the mood for Love, qui filme la nature en faisant glisser sa caméra comme des caresses sur la peau rosée de la jeune actrice Christa Theret, donnant à ce huis clos un mouvement lent et répétitif qui envoûte le spectateur. Toute la sensualité du film repose sur le rythme du vent dans les oliviers, les promenades au bord de la rivière, et le regard gourmand de l'acteur Michel Bouquet, admirable dans le rôle d'Auguste Renoir.

Recréer le passé

Le tournage du film n'a pas eu lieu dans le véritable domaine des Collettes, où Renoir a passé les dernières années de sa vie et qui est devenu un musée consacré au peintre, mais dans la région du Var pour conserver la belle lumière du sud de la France. Gilles Bourdos, réalisateur peu connu, a trouvé son chemin à la fois en faisant le portrait d'une famille exceptionnelle, les Renoir, et en plongeant le spectateur dans la beauté simple et pure d'une nature généreuse et d'une époque qui n'existe plus, à qui il redonne sa place.

«Retrouver la chair, clame Auguste Renoir à son fils Jean, il n'y a que ça de vrai. Si tu ne comprends pas cela, tu ne comprends rien.»

Bourdos réussit à nous faire sentir le parfum de l'eucalyptus, à nous faire saliver devant les tomates provençales quand bonnes et cuisinières préparent les repas, des beignets de fleur de courgettes, des aubergines grillées... Et le pari est gagné. Gilles Bourdos rend ainsi un bel hommage à son pays de naissance, le parant de toute la sensualité du monde, en plus de rendre hommage à la force et à la plénitude de l'art sous toutes ses formes.

VOIR AUSSI: 10 choses ignorées sur Renoir (en anglais)

10 Things You Didn't Know About Renoir