LES BLOGUES

<i>Molière à bicyclette</i>, une ballade en ré majeur de Philippe Le Guay

02/05/2013 10:52 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT
Courtoisie

Synopsis

Au sommet de sa carrière d'acteur, Serge Tanneur (Fabrice Luchini) a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle. Trop de colère, de lassitude. La fatigue d'un métier où tout le monde trahit tout le monde. Depuis trois ans, il vit en ermite dans une maison délabrée sur l'île de Ré. Et Gauthier Valence (Lambert Wilson), un acteur de télévision adulé du public, débarque sur l'île. Il vient voir Serge pour lui proposer de jouer Le Misanthrope de Molière. Serge refuse et affirme qu'il ne remontera jamais sur scène. Mais, surpris et décontenancé, Fabrice Luchini se sent bizarrement interpellé par cette offre inattendue. Rideau !


Une idée originale

À la suggestion de Fabrice Luchini, l'homme qui aime les mots, Philippe le Guay a écrit un film qui commence en parodie pour finir en comédie sarcastique d'un brio aussi habile que divertissant. Le merveilleux de ce film, c'est à la fois le lieu, l'île de Ré, et le face à face de deux comédiens légendaires, Lambert Wilson et Fabrice Luchini, dans un duo d'enfer mêlant le classique à la modernité avec une virtuosité spectaculaire. Le plaisir du spectateur, c'est d'assister à ce combat jouissif entre un acteur médiocre (Lambert) qui a accepté tous les compromis, et le vieil acteur amer et méprisant (Luchini) qui a renoncé pour toujours...

L'envie du retour au théâtre?

En admettant qu'il accepte de participer à ce projet de retour sur scène, Serge Tanneur ne peut imaginer un autre rôle que celui d'Alceste. Alors les deux compères décident, pour les répétitions, de jouer Alceste chacun leur tour. Malgré la froidure et le vent glacial, l'île de Ré est le parfait environnement pour faire ses classes à bicyclette. Dans ce lieu vaste et dépouillé, les deux hommes se chamaillent sans arrêt et se jettent tous leurs défauts à la figure : narcissique, menteur, hypocrite, chacun déverse ses frustrations, mais les comédiens progressent dans la joie grâce au plaisir des mots.

La lumière du film est belle, joyeuse, et ce mouvement gauche des personnages à bicyclette donne un charme et un rythme au film, et nos deux acteurs lâcheront peu à peu leur mauvaise humeur. Irons-nous à Paris voir la pièce, ou bien la vie reprendra-t-elle son cours? Je vous laisse deviner si le bonheur est à bicyclette...

Quelques mots sur Philippe Le Guay, réalisateur, scénariste et acteur français né en 1956 à Paris. Après des études de lettres, Philippe Le Guay est reçu à l'IDHEC (l'Institut des hautes études cinématographiques) la même année qu'Arnaud Desplechin et Pascal Ferran. Philippe a travaillé comme scénariste avec Jacques Fieschi et Jérôme Tonnerre. Sa filmographie est diversifiée: Les deux Fragonard (1989), L'année Juliette (1995), Le coût de la vie (2002), Les femmes du 6è étage (2011), une biographie de Boris Vian, un réalisateur à suivre pour l'excellence de son cinéma!

Molière à bicyclette sera à l'affiche au Québec à partir du 3 mai

VOIR AUSSI

Les films à l'affiche pour la semaine du 3 mai 2013