Minou Petrowski

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Minou Petrowski
 

Deux films à voir au Festival des films du monde

Publication: 27/08/2012 10:22

Il suffit d'un rayon de soleil au lever du jour, d'un fauteuil profond rouge et d'un lever de rideau pour que tout s'anime et que la joie commence. Ce dimanche 26 août 2012 , peut-on tomber amoureuse d'une image?

Le Banquet de la concubine, court-métrage d'Hefang Wei. Qui es-tu? En chinois "Hefang" veut dire le parfum du lotus, elle vient de Chine où elle a étudié à l'école des beaux-arts de Sichuan. Arrivée en France en 2005, elle rejoint une autre école à Cherbourg. Durant deux ans, elle suit une formation de réalisatrice. Elle prépare Le Banquet de la concubine, décide de le soumettre au Festival international du film d'animation d'Annecy -- qui manifeste son intérêt et s'engage dans la production .

Synopsis

La Chine, an 746, dynastie Tang. A cette époque, le pays connaît sa période la plus prospère. L'empereur Li est un grand amateur de femmes, d'art et de musique. Il possède de nombreuses concubines. Sa préférée s'appelle Yang. Alors qu'un grand banquet se prépare en son honneur, l'empereur, pris dans une partie de Go, l'oublie. L' histoire évolue à travers les sentiments et les fantasmes de Yang qui passe par son corps pour exprimer sa pensée et ses fantasmes dans des tableaux d'une sensualité étonnante rappelant la peinture, les formes, et les couleurs délicates du peintre Klimt. Ajoutons que ce personnage est doté d'une grande sensualité qui colore le film d'un joyeux érotisme. C'est un bijou pour l'œil -- le rose s'alliant au vert émeraude, et quel talent!

L'animation très stylisée est faite à la main, dessins animés sur papier. La mise en couleurs est effectuée sur ordinateur, les références à la peinture traditionnelle chinoise et aux estampes japonaises sont très fortes. Les motifs de certains costumes et décors sont inspirés de tissus chinois d'époque. Une merveille!

Présentation du film le 27 août 14h au cinéma Impérial.

J'enchaînais sur Le Weekend, compétition mondiale en première mondiale. Film Allemand de Nina Grosse.

Synopsis

Quand Jens Kessler, ancien terroriste de la Fraction Armée rouge en Allemagne sort de prison après 18 ans derrière les barreaux, les retrouvailles avec sa bande d'autrefois ne sont pas sans heurts.
C'est un film puissant avec une grande force d'intériorité sur l'espoir déçu, le temps qui passe et change les protagonistes, alors que Jens Kessler dans son immobilisme a eu le temps de réfléchir, de se remettre en question.

Quand Inga Lansky (Katja Riemann) apprend la sortie de prison de Jens Kessler, elle est en état de choc. Non seulement Jens fut le grand amour de sa vie, il est également le père de son fils Gregor. Il a rompu tout contact avec eux pendant 18 années de détention. Inga a refait sa vie, Tina la sœur de Jens organise des retrouvailles avec toute la bande c'est l'affrontement les discussions et les débats d'idées.

Jens voulait changer le monde, pour les autres c'est le monde qui les a transformés en bourgeois satisfaits. Tout ce que veut savoir Jens c'est le nom de la personne qui l'a donné à la police, similitude avec l'autre film Allemand Closed Season. Un thème qui revient, la trahison, la volonté d'aller jusqu'au bout, chacun espérant une réconciliation. Très beau film avec des acteurs à la hauteur du drame. Mise en scène rigoureuse d'une grande sobriété et beaucoup d'émotion . Voici une réalisatrice, Nina Grosse, née en 1958, de grand talent pour la distribution et qui a de nombreux films à son actif. Voilà un genre de cinéma Allemand que l'on connaît trop peu, celui d'aujourd'hui.

Représentation 27 août 14h cinéma Impérial.

 
Suivre Le HuffPost Québec