Michel Lefebvre

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Michel Lefebvre
 

Pleins feux sur la mobilité!

Publication: 15/03/2012 01:07

Le secteur de la mobilité est en voie de devenir un écosystème bien implanté au Québec. Plusieurs sociétés et principaux acteurs dont, entre autres, des multinationales et des PME qui offrent des services et solutions logicielles et des services de communications mobiles (opérateurs), qui agissent à titre de développeurs sous-traitants ou développent du contenu original.

En font aussi partie des institutions financières et organismes gouvernementaux. Tous se sont donnés pour mission de faire de ce secteur le prochain modèle à suivre, prenant exemple sur le succès et l'attrait du secteur des contenus numériques et interactifs, bien implanté au Québec. L'initiative est pilotée par Alliance numérique, sous l'égide d'Alliance Mobilité.

L'accroissement des abonnés cellulaires à l'échelle mondiale, de façon plus marquée dans les pays émergents, et l'augmentation fulgurante des ventes annuelles d'appareils intelligents de tout acabit sont autant de sources potentielles de revenus qui ne feront que progresser pour les années à venir.

À titre d'exemple, la proportion des ménages canadiens utilisant certaines technologies cellulaires est de l'ordre de 99,3 % pour 2011. Le taux de croissance des ventes annuelles mondiales de téléphones intelligents, prévu entre 2005 et 2015, est de l'ordre de 24,9 %. De plus, les différentes applications mobiles développées inondent le marché et les revenus générés (incluant la publicité) devraient atteindre 35 milliards $ d'ici 2014 pour 76,9 milliards de téléchargements, soit une moyenne de 0,46$ par téléchargement. Les applications mobiles sont plus utilisées que le web.

Autre fait marquant, les ventes mondiales de tablettes tactiles devraient croître de 75,6 % entre 2010 et 2015 pour se situer à environ 300 millions d'unités vendues à cette date. La popularité des jeux vidéo et des médias sociaux représente un autre facteur à considérer et engendre des virements stratégiques et technologiques rapides.

Outre ces exemples, les industries du transport, des institutions financières et de la santé, pour ne citer que celles-ci, ont pris le « virage mobile ». En transport, par exemple, les technologies mobiles sous-jacentes sont utilisées aux fins de signalisation, de gestion de trafic, de communications d'informations entre membres du personnel et avec les clients.

Les gens veulent aussi un accès sécurisé à diverses sources d'informations, procéder à des transactions de façon plus rapide et conviviale. Les opportunités au niveau des transactions bancaires et l'accès aux dossiers médicaux en sont autant d'autres bons exemples.

En combinant la convergence des secteurs et technologies aux industries verticales pouvant s'y greffer, il s'agit pour nos entrepreneurs québécois d'une occasion de maximiser les opportunités de partenariats et d'accroissement de richesse pour notre province. Ceci représente un excellent exemple de potentiel que se doit d'exploiter la communauté d'affaires afin d'assurer une pérennité de notre savoir et de se positionner sur l'échiquier mondial dans ce secteur.

Il est essentiel que tous les intervenants s'unissent et discutent de leurs meilleures pratiques, tous secteurs confondus. Des facteurs clés de succès incluent, entre autres :

• Savoir interpréter les informations du marché
• Se distinguer des concurrents
• Bien connaître le client ciblé et lui apporter de la valeur
• Relever le défi du talent
• Déterminer ses priorités stratégiques
• Équilibrer l'action et la réaction

Nul doute que tous ont avantage à se parler et à agir. Afin d'assurer une bonne base durable, nous nous devons aussi de discuter avec nos institutions d'enseignement afin de créer de nouveaux programmes, axés sur le développement du savoir dans le domaine, et ce, pour pouvoir développer de nouveaux talents localement. Il faut aussi établir des discussions proactives avec nos autorités gouvernementales pour explorer la possibilité d' encourager la venue de talents de juridictions étrangères et apporter une aide financière à ce secteur de pointe, par le biais de mesures incitatives, la création de fonds d'investissements, d'incubateurs et favoriser les partenariats.

En résumé, une opportunité de croissance organique exceptionnelle se présente à notre société, en plus d'opportunités mondiales. Nous devons agir afin que soient mis en place les facteurs clés de succès pour y arriver.