Michael Moore

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Michael Moore
 

Ce futur secrétaire de la défense américain qui avait osé dénoncer la guerre en Irak

Publication: 08/01/2013 10:00

Ce billet a été initialement publié sur michaelmoore.com, puis sur The HuffPost Politics

Vu avez pu entendre parler récemment de l'ancien sénateur Chuck Hagel, ce républicain du Nebraska que le Président Obama veut nommer Secrétaire de la Défense.

Mais ce qui vous a probablement échappé -principalement parce que tout le monde l'a oublié-, c'est qu'en 2007, ce même Chuck Hagel dérapait, et avouait ainsi la sombre vérité à propos de l'invasion américaine en Irak. Voici ce qu'il avait alors déclaré:

"Les gens disent que nous ne nous battons pas pour le pétrole. Il est pourtant évident que c'est ce que nous sommes en train de faire! Ils parlent de l'intérêt national de l'Amérique. Que pensez-vous que ça peut bien être? Nous n'allons pas en guerre pour leurs figues!"

Eh bien! Ne serait-ce pas là une jolie image que de pouvoir se lever le cœur léger tous les matins, d'aller lire les informations et d'y voir écrit le nom d'Hagel? S'il est capable de dire cela à propos de l'Irak, qui sait ce qu'il pourrait laisser échapper ensuite! Il pourrait avouer que le ciel est bleu, que deux plus deux font quatre... ou même que nous devrions rétablir le nom initial du Département de la Défense, celui qu'il portait avant la seconde Guerre Mondiale: le Département de la Guerre.

Attention. Je ne dis pas qu'Hagel est le plus à même de devenir Secrétaire de la Défense (Andrew Bacevich serait en effet plus qualifié). Je ne dis même pas qu'il est le plus qualifié des sénateurs ou ex-sénateurs (ils sont 19 à avoir survécu au rejet de l'invasion de l'Irak à l'automne 2002, alors qu'Hagel avait voté pour).

Mais ce que je dis c'est tout simplement: merci, Chuck Hagel. Nous ne seront peut-être pas d'accord sur beaucoup de choses, mais nous nous retrouveront toujours sur le fait que les politiques devraient dire la vérité à propos de la guerre et de la paix, de la vie et de la mort. Nous vous sommes tous redevables pour ça -principalement parce que lorsqu'il fut question de l'Irak ou du pétrole, le premier Secrétaire de la Défense républicain de l'administration Obama, Robert Gates, n'avait pas réussi à s'en sortir.

 

Suivre Michael Moore sur Twitter: www.twitter.com/MMFlint

Suivre Le HuffPost Québec