LES BLOGUES

Comment devenir un génie du placement?

Trop compliqué, l’investissement?

02/11/2017 09:00 EDT
Photobuay via Getty Images
Ce qui distingue un bon investisseur, c’est sa discipline.

1. Commencez tôt

Albert Einstein aurait qualifié les intérêts composés de « plus grande découverte du genre humain ». Véritable anecdote ou non, une chose est certaine : il ne faut surtout pas sous-estimer le pouvoir des intérêts composés. Comment ça fonctionne? Votre capital investi vous rapporte des intérêts, qui à leur tour seront investis pour en faire plus, et ainsi de suite. Les intérêts s'appliquent sur le capital initial, mais aussi sur les intérêts déjà cumulés, donc votre argent se multiplie! Ainsi, plus vous commencez à investir tôt, plus votre argent rapporte.

Pour bien comprendre l'effet des intérêts composés dans le temps, comparons les investissements de deux personnes. La plus futée des deux, appelons-la Anne, commence à investir à 25 ans. Elle investit 5 000­­ $ par année durant 10 ans. Lorsqu'elle fête ses 35 ans, elle a donc investi 50 000 $. Son ami Philippe, lui, commence à investir à 35 ans. Il place aussi 5 000 $ par année, et ce, durant 30 ans. Il a donc cotisé pour un total de 150 000 $. Avec un taux de rendement annuel estimé à 5 % au moment où Anne et Philippe prendront leur retraite, à 65 ans, Anne aura 55 000 $ de plus dans son compte, bien qu'elle ait investi 100 000 $ de moins.

2. Rien ne sert de sélectionner des titres

Beaucoup de gens croient qu'investir signifie sélectionner des actions et miser sur celles qui rapporteront. En vérité, la vaste majorité des gestionnaires de portefeuille sont incapables de battre le marché dans son ensemble. À long terme, toutefois, la valeur du marché boursier augmente constamment. Donc plutôt que de tenter de deviner quelle action sera performante, il est plus judicieux de suivre les tendances du marché en achetant des fonds indiciels.

3. Diversifiez!

La diversification, un principe fondamental en investissement, signifie simplement d'éviter de mettre tous vos œufs dans le même panier. Parfois, la valeur des investissements augmente, parfois elle décroît. Le fait de diversifier les catégories d'actifs dans lesquels vous investissez ainsi que leur provenance atténue les fluctuations spectaculaires et réduit la volatilité de votre portefeuille. Il ne faudrait pas investir tout votre argent uniquement dans des entreprises technologiques, par exemple, ou encore dans des actions américaines.

4. Minimisez les frais

Les Canadiens paient en moyenne 2,5 % en frais d'investissement, un taux parmi les plus élevés au monde. Ça semble peut-être raisonnable, mais les frais s'accumulent considérablement au fil du temps. La meilleure option, pour quelqu'un qui sait ce qu'il fait, est de gérer soi-même ses placements dans un compte de courtage. Mais si vous avez besoin de l'expertise d'un gestionnaire, mettez la limite à 1 %.

5. Ayez confiance

Nous sommes constamment bombardés de nouvelles, d'informations ou de chroniques financières : le S&P 500 est à la hausse, il est à la baisse, un spécialiste prédit un effondrement des marchés... En réalité, personne — ni le gars à la télé ni votre oncle qui a un avis sur tout — ne sait ce que l'avenir nous réserve.

Ce qui distingue un bon investisseur, c'est sa discipline.

Ce qui distingue un bon investisseur, c'est sa discipline. Une fois que vous avez élaboré votre plan d'investissement, suivez-le à la lettre. Ne retirez pas d'argent lorsque le marché est en baisse, ne vous précipitez pas pour acheter lorsqu'il est en hausse. Et surtout, fermez la télé quand apparaissent les symboles boursiers.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost