LES BLOGUES

Lettre à l'enfant qui n'est pas encore né

16/03/2014 08:52 EDT | Actualisé 16/05/2014 05:12 EDT

Je pense souvent à toi. À ce que tu vivras, à ce que tu devras traverser, aux projets que tu auras, aux réussites et aux échecs que tu vivras, à tes frustrations, tes fiertés, tes amis, tes amours, tes passions, tes luttes, tes débats, tes conflits, tes chicanes, tes incompréhensions face aux aberrations grandissantes du monde, tes déprimes, tes colères, tes voyages, tes découvertes... Je me les imagine à mesure que je les vis moi-même.

J'espère que je saurai t'inspirer, sans ne rien t'imposer, sans t'influencer dans tes décisions et tes prises de position, que je saurai t'amener à réfléchir et à développer ton esprit critique, que je saurai t'inculquer des valeurs sans t'imposer mes convictions. J'espère savoir t'offrir la liberté nécessaire pour que tu t'épanouisses pleinement, et l'enseignement essentiel pour que tu ne fasses pas les mêmes erreurs que moi. J'espère que tu ne seras pas de ces gens qu'on influence si facilement, que tu te feras tes propres idées du monde, sans être dogmatique ni démagogue.

J'espère que tu sauras t'exprimer, que tu auras le vocabulaire nécessaire pour pouvoir organiser tes idées et les partager de façon réfléchie. Que tu sauras porter ta voix quand il le faudra, mais que tu te battras par la force de tes idées et non par celle de tes cordes vocales. J'espère que tu sauras être autonome et indépendant, tout en restant social et ouvert, que tu ne t'enfermeras pas dans un groupe à l'esprit sectaire, que tu sauras garder ta lucidité, que tu vivras de tes valeurs et que tu inspireras les gens autour de toi, sans toutefois être moralisateur ni pédant.

J'espère que tu sauras rester intègre, sensible et respectueux, envers les autres comme envers toi-même, que tu sauras avoir confiance en tes capacités multiples tout en conservant ton humilité.

J'espère que tu écriras beaucoup, dans la joie comme dans la détresse. Que tu liras le plus possible, que tu iras au musée, que tu te laisseras émerveiller par la somptuosité d'un orchestre et que tu iras régulièrement au théâtre, pour qu'il redevienne un service public, au même titre que l'eau, le gaz et l'électricité.

J'espère que tu ne tomberas pas dans la superficialité, que tes attraits physiques ne changeront en rien ta façon d'être ni ta façon d'agir, que tu ne t'en serviras pas pour te remonter ou pour rabaisser qui que ce soit.

J'espère que tu sauras t'émerveiller devant toute la beauté du monde, que tu miseras davantage sur la simplicité sans toutefois tomber dans la facilité, que tu prendras conscience que la culture est aussi indispensable que l'eau et le pain, que tu ne te laisseras pas avoir par de vulgaires distractions, que tu ne suivras pas la masse et que tu refuseras de sombrer dans le conformisme.

J'espère que tu resteras curieux, ouvert à apprendre, à approfondir tes connaissances, que tu prendras le temps d'écouter ce que les autres auront à dire, que tu questionneras et dialogueras avant de juger, de critiquer ou d'accuser qui que ce soit.

J'espère que tu resteras actif et passionné, que tu vivras de projets et de rêves et ne te laisseras pas entraîner par le cynisme ambiant.

J'espère être à la hauteur de la personne que tu pourrais être.

À bientôt,

Je t'aime déjà.

Ton futur papa

VOIR AUSSI:

Comment parler avec vos enfants?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?