LES BLOGUES

Un Conseil des ministres qui a du punch

23/04/2014 05:09 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

Le boulot de ministre est le niveau extrême de la politique. Il faut savoir réaliser les priorités gouvernementales sans trop dépenser, arrimer les souhaits de son parti à ceux de son ministère, se faire le porte-parole autant des bons coups que des mauvais, comprendre tout sans avoir le temps requis pour se documenter, éviter les scandales sans demeurer immobile, protéger sa réputation, son comté, sa vie familiale, et réussir à dormir une fois de temps en temps. Cela prend toute une force de caractère. Voici quelques commentaires choisis à propos du nouveau Conseil des ministres du Québec.

DES SURPRISES

Lise Thériault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique. Une femme déterminée qui n'aura pas peur de ses fonctions, notamment dans ses discussions avec les policiers.

Stéphanie Vallée, ministre de la Justice et ministre responsable de la Condition féminine. Un mandat exceptionnel pour une avocate de 42 ans! A montré son empathie avec les dossiers sociaux.

Yves Bolduc, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science... Un homme compétent avec un mandat large et cohérent. « Quel grand jour! », a-t-il lancé lors de son assermentation.

François Blais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Un homme juste au Conseil des ministres. Une expérience administrative importante. Tous ses anciens étudiants (moi le premier) doivent se demander maintenant si le projet d'allocation universelle dont il faisait la promotion dans ses cours de philosophie est en route!

Stéphane Billette et Nicole Ménard, respectivement whip en chef et présidente du caucus, ils auront la chance de siéger au Conseil des ministres.

DES FORCES

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux. Un seul ministre. Un homme fort. Ne laisse personne indifférent. Attendons et jugeons sur les résultats.

Pierre Paradis, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Retour pour cet homme intelligent et au sens de l'humour implacable. La preuve vivante que la persistance peut apporter de grandes satisfactions.

Robert Poëti, ministre des Transports et responsable de la région de Montréal. Un homme avec une réputation d'intégrité pour superviser une organisation qui attribue de nombreux contrats. Il a tout le bagou nécessaire pour parler des « vraies affaires » avec le maire Denis Coderre!

Jean-Denis Girard, ministre délégué aux PME. Un ancien président de chambre de commerce pour s'occuper des entreprises qui créent les emplois.

Christine Saint-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie. Saura certainement nous représenter à l'étranger dans un dossier qui n'est par ailleurs pas la première priorité du gouvernement.

LES DÉFIS

Carlos Leitao, ministre des Finances. Économiste de renom, mais peu d'expérience politique. À suivre à la période des questions!

Jacques Daoust, ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations. Beau regroupement de responsabilités. Saura-t-il faire mieux que l'usine de recyclage d'annonces publiques du temps du Développement économique?

Martin Coiteux, président du Conseil du trésor. Obtient un mandat de révision permanente des programmes gouvernementaux. Rigoureux, il a le profil de l'emploi, mais saura-t-il retenir ses collègues trop gourmands et les syndicats du secteur public lors des prochaines négociations?

Jean-Marc Fournier, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques. Les dossiers de la fédération canadienne et de la nation québécoise à un bagarreur souriant. À la fois le ministre de la transparence et le ministre des lobbyistes!

Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et ministre de la Famille. Le retour du Secrétariat aux Aînés dans le giron du ministère de la Famille, avec une nouvelle venue au Cabinet. Espérons qu'elle saura faire avancer le projet de loi de sa collègue Marguerite Blais contre la maltraitance dans le réseau de la santé.

MES DÉCEPTIONS

Marguerite Blais. Sa sincérité dans les dossiers des aînés a tracé la voie à suivre. Ses collègues, prendre des notes SVP.

Patrick Huot. Aurait fait un excellent délégué à la Jeunesse. À suivre au prochain remaniement!

Le cabinet ministériel de Philippe Couillard

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">

Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?