LES BLOGUES

Onde de choc chez les mi-lourds!

À ne pas en douter, cette retraite d’Andre Ward aura pour effet de bouleverser cette division phare de la boxe internationale.

28/09/2017 09:00 EDT
Andrew Couldridge / Reuters
Andre Ward (à gauche sur la photo) a annoncé son départ à la retraite.

À la suite de l'annonce de la retraite du triple champion de 33 ans des mi-lourds WBA; IBF et WBO, Andre Ward, force est de constater que cette nouvelle bousculera l'échiquier de cette division des 175 livres au cours des prochains mois.

Commençons avec le titre vacant de super champion de la WBA, aucun changement en ce sens, ce titre demeurera vacant pour le moment puisqu'il est décerné à un champion unifié comme c'était le cas pour Ward. Pour le titre régulier des mi-lourds de la WBA, autre rebondissement, Badou Jack, à la suite de sa victoire convaincante au 5e round par TKO le 26 août dernier contre Nathan Cleverly en sous carte du combat Mayweather-Mcgregor, a abandonné son titre moins d'un mois après sa conquête. Il devait défendre sa couronne dans les prochains mois contre son aspirant obligatoire et le champion intérimaire des mi-lourds de la WBA, le russe de 26 ans, l'excellent Dmitry Bivol, détenteur d'une fiche de 11 victoires en autant de combats dont 9 par KO et TKOs. Le prochain combat de Bivol sera vraisemblablement pour le titre régulier WBA contre un adversaire à être nommé prochainement.

Beterbiev pourrait devenir le 16e champion du monde de l'histoire provenant ou développé au Québec.

Pour le titre de l'IBF, bonne nouvelle en fin pour Artur Beterbiev en 2017, il se battra en combat de championnat du monde contre l'allemand, Enrico Koelling, le 11 novembre prochain au Save Mart Arena de Fresno en Californie. Initialement ce combat était prévu pour le titre d'aspirant obligatoire des mi-lourds de l'IBF. Koelling détient une fiche de 23 victoires en 24 combats. Sur ses vingt-trois gains en carrière, il a obtenu 6 KOs et TKOs. Beterbiev pourrait devenir le 16e champion du monde de l'histoire provenant ou développé au Québec. À suivre.

Pour la couronne de la WBO, le russe Sergey « Krusher» Kovalev se battra le 25 novembre prochain au Théâtre du Madison Square Garden à New York contre l'ukrainien d'origine de 30 ans, Vyacheslav Shabranskyy, auteur d'une fiche de 19 victoires en 20 combats dont 16 par KOs et TKOs. Ce combat pourrait être disputé pour la ceinture vacante WBO, couronne que Kovalev a détenue durant plus de trois ans soit d'août 2013 à novembre 2016. Il avait perdu sa ceinture dans une décision très controversée des juges contre l'américain Andre Ward à Las Vegas.

Pour le titre WBC détenu par le champion Adonis Stevenson depuis juin 2013 à la suite de sa victoire spectaculaire de 76 secondes contre Chad Dawson, rien ne change dans les faits. Stevenson devra défendre finalement son titre contre son aspirant obligatoire, d'ici la fin de l'année 2017, contre le Colombien d'origine Eleider Alvarez. Situation confirmée par le promoteur de GYM, Yvon Michel. Ce combat serait disputé au Québec.

À ne pas en douter, cette retraite d'Andre Ward aura pour effet de bouleverser cette division phare de la boxe internationale. En espérant que l'on puisse voir les duels tant attendus entre les Stevenson, Kovalev et Beterbiev et possiblement entre Beterbiev et Kovalev en 2018, combat d'unification entre ces deux rivaux, rivalité qui remonte chez les amateurs où Beterbiev avait battu Kovalev. Il est plus que temps. Kovalev a 34 ans et Beterbiev aura 33 ans en janvier prochain et est impatient de livrer des combats significatifs et lucratifs pour la suite de sa carrière.

​​​​​​​