LES BLOGUES

GSP contre Bisping: ce sera combat un intrigant et dangereux!

Un combat très dangereux pour St-Pierre, mais combien intrigant qui pourrait le faire passer à l’histoire en tant que double champion de l’UFC dans deux catégories de poids différentes et une vingtième victoire dans l’UFC.

03/11/2017 09:00 EDT | Actualisé 03/11/2017 14:05 EDT
Steve Russell via Getty Images
George St-Pierre

Le 4 novembre dans le cadre du UFC 217 au Madison Square Garden de New York marquera le retour de Georges St-Pierre dans l'octogone après une absence de tout près de 4 ans. Son dernier combat remonte au 16 novembre 2013 alors qu'il avait battu le Texan Johny Hendricks dans une décision serrée. À quoi s'attendre pour ce combat de samedi contre le champion actuel des poids moyens de l'UFC, l'anglais Michael Bisping et l'ex-champion des mi-moyens de l'UFC de 2006 à 2007 et de 2008 à 2013, le québécois Georges St-Pierre? Avec une victoire, GSP marquerait l'histoire tout comme l'ont fait les Randy Couture, B.J. Penn et Conor McGregor en étant champion de l'UFC dans au moins deux catégories de poids différentes soit les mi-moyens et les moyens pour St-Pierre s'il dispose de Bisping.

Toutefois, il devra disposer de son adversaire, Michael Bisping. Apprenons à mieux connaître le Britannique de 1,85m qui est âgé de 38 ans. Il est champion UFC depuis juin 2016 suite à sa victoire par KO au premier round, performance de la soirée de l'UFC 199 contre Luke Rockhold. Il en était alors à son deuxième combat contre l'américain, combat qu'il avait perdu par étranglement au deuxième round en novembre 2014. Ce samedi, il en sera à la deuxième défense de son titre. À son dernier combat en octobre 2016, combat de la soirée de l'UFC 204, il a battu par décision unanime, l'américain Dan Henderson contre qui il avait perdu par KO au 2e round au UFC 100 en juillet 2009. En carrière en 37 combats en MMA, il détient une fiche de 30 victoires et 7 revers. Sur ses 30 victoires, 16 ont été obtenues par KO, 4 par soumission et 10 par décision. Sur ses sept défaites en carrière, il a subi 2 KOs, une par soumission et quatre par décision. À noter qu'il a battu en février 2016, dans le cadre de l'UFC Fight Night à Londres, la légende brésilienne, Anderson Silva, par décision unanime. Il a fait ses débuts en UFC en juin 2006 en remportant l'Ultimate Fighter 3. Il a d'ailleurs été le premier non- américain à remporter cette compétition. De plus, il a été impliqué à cinq reprises dans le combat de la soirée et à deux reprises, la meilleure performance de la soirée. Bisping a combattu pour la majorité de sa carrière en MMA chez les moyens soit à 185 livres. Il a commencé sa carrière chez les mi-moyens à 170 livres en avril 2004.

Pour Georges St-Pierre âgé de 36 ans, nul besoin de présentation, mais faisons un survol de sa glorieuse carrière qui l'amènera sans aucun doute au temple de la renommée de la UFC. En 27 combats en MMA, il a remporté 25 victoires et seulement deux défaites à sa fiche contre Matt Hughes en 2004 par soumission et Matt Serra en avril 2007 par TKO au premier round. Sur l'ensemble de ses 25 victoires, 8 ont été obtenues par KO, 5 par soumission et 12 par décision. Depuis, il a remporté ses douze derniers combats. Ce samedi, St-Pierre disputera son 15e combat de champion du monde en UFC. Il a fait ses débuts à l'UFC 46 en janvier 2004 avec une victoire contre Karo Parisyan par décision unanime. Il est devenu champion des mi-moyens du UFC le 18 novembre 2006 en battant Matt Hughes. Il a toutefois perdu ce titre en avril 2007 à l'UFC 69 contre Matt Serra par TKO au premier round. Il a remporté de nouveau ce titre des mi-moyens contre Serra en avril 2008 par TKO au deuxième round à Montréal. Somme toute, il a défendu son titre consécutivement à neuf reprises jusqu'en novembre 2013 contre Johny Hendricks avant de prendre une pause pour près de quatre ans.

Il s'est battu à trois reprises contre Matt Hughes, élu au temple de la renommée de l'UFC, il l'a battu deux fois. Il s'est battu aussi à deux reprises contre B.J. Penn, autre membre du temple de la renommée de l'UFC, il a gagné le premier duel. par décision partagée en 2006 et l'autre par TKO au quatrième round en 2009.

Au niveau du combat en soi entre Bisping et St-Pierre, je m'attends à ce que le champion Bisping mette beaucoup de pression dès le début des hostilités avec la qualité de sa boxe et de son kickboxing afin de rendre inconfortable le québécois à son premier combat en près de 4 ans dans l'octogone. Les deux premiers rounds risquent d'être très dangereux pour GSP. Il devra se méfier de la puissance de l'anglais et ne pas tenter d'échanger avec lui. Bisping est un 185 livres naturel et il est plus gros physiquement que St-Pierre, un facteur non négligeable à considérer en vue de ce duel. Afin que St-Pierre puisse l'emporter, il devra amener Bisping au sol et utiliser ses talents de lutteur plus que jamais durant ce combat à mon avis. Il devra éviter d'échanger debout avec le champion. Deux facteurs qui militent contre le québécois sont l'inactivité et la grosseur. L'inactivité de 4 ans de St-Pierre hors de l'octogone n'est pas à son avantage contrairement à Bisping qui a été plus qu'actif en disputant 8 combats durant cette période. De plus, St-Pierre en sera à son premier combat à 185 livres contre un combattant qui a combattu la majeure partie de sa carrière dans cette catégorie de poids, facteur non négligeable à considérer.

À ne pas en douter, un combat très dangereux pour St-Pierre, mais combien intrigant qui pourrait le faire passer à l'histoire en tant que double champion de l'UFC dans deux catégories de poids différentes et une vingtième victoire dans l'UFC. Avec une victoire du québécois, il passerait à la postérité et pourquoi pas par la suite, un combat entre deux grandes vedettes du UFC, St-Pierre contre McGregor? Pour Bisping, une victoire contre St-Pierre consolidera son statut de champion avec une 21e victoire, plus grand nombre de l'UFC actuellement.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost