LES BLOGUES

Frédéric Back et l'éducation

28/12/2013 12:16 EST | Actualisé 26/02/2014 05:12 EST

J'ai eu l'immense privilège de rencontrer Frédéric Back, un week-end de fin avril 1988, à Orford. Je me souviens du moment où je lui ai serré la main, tellement j'étais ému. Devant un parterre d'éducateurs, il avait présenté son majestueux documentaire, L'Homme qui plantait des arbres, en y traçant les parallèles de bon aloi avec l'éducation.

Il avait rendu hommage au récit de Jean Giono. La voix grave, modeste et rassurante, il nous avait montré le chemin. Il nous avait raconté notre vie de semeur. Nous étions tous des Elzéard Bouffier. Il nous avait invités à croire aux gestes posés envers chaque élève. Une parole dite, une action bienveillante ou un enseignement de qualité pouvant porter cinq, dix ou même vingt ans après coup. Le temps fait son oeuvre, les bonnes semences trouvent toujours comment croître dans chaque humain...

Source : www.fredericback.com/

Il faut d'ailleurs reconnaître l'éloquence du préambule de l'oeuvre qui a mérité un Oscar à Frédéric Back. On ne pourrait mieux définir ce qu'est une vocation d'éducateur :

« Pour que le caractère d'un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut avoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années. Si cette action est dépouillée de tout égoïsme, si l'idée qui la dirige est d'une générosité sans exemple, s'il est absolument certain qu'elle n'a cherché de récompense nulle part et qu'au surplus elle ait laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d'erreurs, devant un caractère inoubliable. »

Frédéric Back était très humble. Son oeuvre est à l'autre extrême, d'une amplitude telle qu'avec le temps, sa portée en sera décuplée. À l'ère de l'instantanée, ces petits dessins deviendront plus grands que jamais!

La patience et la minutie de ce génial illustrateur étaient sans limites.

Décédé le 24 décembre dernier, j'ai le coeur rempli de reconnaissance pour cet homme qui a marqué la vie de plusieurs éducateurs. À plusieurs endroits à travers le monde, on souligne son immense contribution, dont en France, à Los Angeles, et en Allemagne.

Merci Frédéric Back. Si près des hommes, si près des animaux, si près des arbres.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Ils sont décédés en 2013

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.