LES BLOGUES

10 réflexes de toilette intime que toutes les femmes devraient avoir

01/03/2016 11:13 EST | Actualisé 01/03/2017 05:12 EST

Savez-vous que votre sexe doit être choyé et nourri, autant que votre peau, vos cheveux, vos ongles ? Probablement pas, tant le motif de consultation le plus fréquent et le plus urgent chez une gynécologue concerne les brûlures et les démangeaisons !

1/ Je ne me savonne le sexe ni avant ni après un rapport sexuel. Je ne me focalise pas plus sur mon hygiène intime quand j'entame une relation sexuelle.

2/ Je n'utilise pas de lingettes antiseptiques après être passée aux toilettes.

3/Je ne porte pas de serviette hygiénique en dehors de la période de mes règles.

4/Si je pense que je vais avoir une activité sexuelle soutenue, je prépare mes muqueuses en utilisant localement une crème nourrissante pour ma vulve et des ovules ou un gel de probiotiques.

5/Si je me rase le pubis, j'utilise des outils aseptisés,et je prépare ma peau : avant le rasage, je passe un désinfectant en évitant mes muqueuses et après je talque ou je masse la zone fraîchement épilée avec une crème hydratante.

6/ Si mon sexe a une odeur un peu forte après l'amour, j'utilise pendant quelques jours, le soir au coucher, un gel ou un ovule nourrissant (probiotiques) afin de rééquilibrer l'écosystème de mon intimité.

7/Si ma vulve me chatouille, j'applique une crème hydratante pour réparer le biofilm naturel de mon sexe.

8/Si j'ai des sécrétions vaginales plus épaisses sans démangeaisons ou brûlures, cela signifie que mon écosystème intime travaille naturellement à rétablir ma flore et je ne m'en préoccupe pas.

9/Si je pense avoir une mycose (pertes épaisses et démangeaisons), je consulte ma gynécologue qui fera un diagnostic adéquat plutôt que d'utiliser des ovules ou des crèmes anti mycosiques délivrés sans ordonnance. Je limite ainsi la trop forte réaction de mes muqueuses qui sont déjà suffisamment enflammées et je guéris sans récidiver.

10/Si je suis ménopausée, je dois hydrater mon sexe avec un soin vaginal et vulvaire même si je n'ai pas de relation sexuelle. J'évite ainsi cystites à répétition et inflammation vaginale persistante.

2016-02-22-1456156023-2257672-CouverturePetitManuelSoinsintimespourlesFemmes.jpg

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter