LES BLOGUES

Suis-je normale?

13/08/2014 09:03 EDT | Actualisé 21/10/2016 11:11 EDT

Je sais que dans la vie il y a plusieurs moments précis où l'on se pose cette question... toutes sortes de moments... Lorsqu'on tombe en amour pour la première fois. Lorsqu'on est confronté à la mort pour la première fois. Lorsqu'on choisit Arts et Lettres au CEGEP au lieu des Sciences (comme 90% de notre famille...) Bref, j'ai vécu un autre moment comme celui-ci hier... Et cette fois-ci, je me questionne sérieusement sur la « normalité des choses ».

L'autre soir, j'ai rencontré d'anciennes connaissances du temps de la petite école. Je dis connaissances, mais je pourrais aussi dire que certains d'entre eux ont été de réels amis, des confidents et même mon premier vrai amoureux. Effectivement, Éric était à la fête. (Appelons-le Éric : je préfère préserver son identité pour des raisons évidentes... vous comprendrez ... ) C'était une petite réunion d'anciens amis, question de comparer son bonheur à celui des autres. Vous savez ces soirées où l'on revient à la maison avec le sentiment d'être « pas si pire finalement » ou encore « ma vie est vraiment misérable ». Et bien hier, en rentrant à la maison, j'ai demandé à mon chat : « Théo, suis-je normale ? »

Éric n'avait pas changé. Toujours aussi charmeur et drôle, il m'a fait rire toute la soirée. Il n'a pas cessé de reparler de nos souvenirs, nos sorties, nos premières fois... Bref, une vraie belle soirée ! Alors que le serveur nous remettait nos factures, j'ai enfin compris pourquoi Éric agissait ainsi avec moi. Il avait besoin de réconfort.

En route vers nos voitures, au beau milieu du stationnement, il s'est enfin confié sur sa vie privée. « Je vais me marier samedi prochain » m'a-t-il dit spontanément.

... (Choc nerveux de ma part)

Un peu sonnée par cette révélation, je lui ai gentiment souhaité une bonne soirée en précisant que j'étais contente qu'il ait enfin trouvé LA bonne fille. C'est à cet instant qu'il m'a répondu d'un air peu convaincu: « Ouin, j'espère... »

PARDON ? (2e choc nerveux de ma part)

J'ai été figée par sa réponse. IL DOUTE et il va se marier quand même ??!!?! Je ne comprenais plus rien à cette histoire. Un peu gêné par ma réaction, Éric a répondu : « Ben oui... tu sais Marie... j'ai 32 ans... je veux des enfants... on s'entend bien... je pense qu'on peut faire un petit bout ensemble...C'est une bonne fille...» . Il a ensuite tourné les talons.

Finalement, c'est ça l'Amour avec un grand A ? Mais quelle sorte de génération sommes-nous !?! Moi qui attend encore l'homme idéal ! Alors c'est ce que je devrais faire ? Trouver quelqu'un de « pas trop mal » avec qui « je m'entends bien » et « espérer faire un petit bout de chemin avec lui » ?? Toute mon enfance on m'a montré des princes charmants sur leur cheval blanc et là je suis censée me contenter d'un mec « correct ». Je ne veux pas de compromis. Je veux la passion, la tendresse. Je veux les papillons tous les jours. Je veux un complice, un ami et un confident.

En 2014, je veux le grand Amour ! Suis-je normale ?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les meilleures «photobombs» de mariages


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?