Marie-Claire Girard
RECEVEZ LES NOUVELLES DE Marie-Claire Girard
Marie-Claire Girard possède une formation en littérature et en histoire de l’art. Journaliste et professeur, elle est passionnée de romans, de théâtre et de poésie mais aussi de baseball et d’histoire romaine. Elle est accro à sa dose d’information quotidienne et croit profondément au pouvoir salvateur de l’art.

Les articles de Marie-Claire Girard

Saison théâtrale 2014-15: un bilan et un hommage

(0) Commentaires | Publication 4 juin 2015 | 23:57

Si vous le voulez bien, on va commencer par l'hommage. C'est aux attachés de presse que vont ma reconnaissance et mon admiration dans le contexte du travail que j'accomplis comme critique de théâtre.

Ce sont des travailleurs de l'ombre. On ne les voit jamais à la télé, on ne...

Lire le billet

Découvrez les étoiles du cirque de demain!

(0) Commentaires | Publication 29 mai 2015 | 11:48

Un autre signe indéniable du retour du printemps ce sont les spectacles des finissants de l'École nationale de cirque présentés à La Tohu. On est bien loin ici de l'interminable (et plutôt médiocre, avouons-le) défilé de numéros des élèves de la deuxième année B de l'école primaire du...

Lire le billet

«Le repas des fauves»: des nazis affamés

(0) Commentaires | Publication 19 mai 2015 | 14:07

On dirait que le Rideau vert se spécialise ces temps-ci dans les pièces tirées de films. Après Intouchables, c'est maintenant Le repas des fauves de Vahé Katcha, une œuvre publiée au début des années 60 et qui a été adaptée au cinéma et réalisée par Christian-Jaque en 1964....

Lire le billet

Béa: Mourir, dit-elle

(0) Commentaires | Publication 4 mai 2015 | 14:18

Mick Gordon est un auteur irlandais qui réside au Danemark. Béa, que nous présente le Théâtre de la Bête humaine à la salle intime du Prospero, traite de la mort assistée et je salue tout de suite l'excellente traduction de Yannick Chapdelaine qui, c'est tout dire, ne se...

Lire le billet

Selfie: tout le monde tout nu!

(0) Commentaires | Publication 1 mai 2015 | 11:00

On peut reprocher à cette production de l'Homme allumette présentée au Théâtre d'Aujourd'hui de miser beaucoup sur la nudité des comédiens et d'en faire un usage démesuré. Mais je crois plutôt qu'il s'agit là d'une tentative pour déstabiliser le spectateur, pour le mettre face à quelque chose qu'on...

Lire le billet

Ludi Magni: les grands jeux

(0) Commentaires | Publication 27 avril 2015 | 14:22

L'empereur fait une entrée spectaculaire en quasi-triomphe, sur ce qui tient lieu d'un char d'apparat tiré par les trois comédiens qui seront les protagonistes des jeux de ce soir-là. Christophe Payeur en empereur est... impérial et il annonce au public médusé qu'il nous offre ces jeux pour célébrer la splendeur...

Lire le billet

J'accuse: avec force!

(0) Commentaires | Publication 23 avril 2015 | 12:16

S'il y a un lien à établir entre le J'accuse d'Émile Zola publié à Paris dans le quotidien L'Aurore en 1898 et le J'accuse d'Annick Lefebvre présenté au Théâtre d'Aujourd'hui, c'est que les deux auteurs se portent à la défense d'opprimés et de gens injustement accusés.. Pour Zola,...

Lire le billet

Cuisiner avec Elvis: de quoi se mettre sous la dent

(2) Commentaires | Publication 20 avril 2015 | 11:09

L'auteur de Cuisiner avec Elvis, Lee Hall, est aussi le dramaturge derrière le succès planétaire Billy Elliot que j'ai vu au cinéma et en comédie musicale. Cuisiner avec Elvis traite de thèmes complètement différents, quoique Lee Hall démontre la même sensibilité face au destin souvent dramatique de gens ordinaires, un...

Lire le billet

Judy Garland: curieusement sans émotions

(0) Commentaires | Publication 10 avril 2015 | 15:55

La pièce Judy Garland, la fin d'une étoile, de Peter Quilter connaît depuis 2005 un succès international. Traduite en plusieurs langues, elle a été jouée partout à travers le monde et a remporté de nombreux prix. Ce que j'ai vu au Théâtre Jean-Duceppe ne mérite, selon moi, aucun...

Lire le billet

Tout ce qui n'est pas sec: notre poisson intérieur

(0) Commentaires | Publication 30 mars 2015 | 12:37

J'ai beaucoup aimé O Lord! de Simon Lacroix, présenté à la Petite Licorne à la fin de l'année dernière. Je suis particulièrement friande de cet humour absurde qui retourne les clichés à l'envers et qui, grâce à une belle inventivité, nous amène à rire là où on ne s'y attendait...

Lire le billet

Collection printemps-été: de grandes comédiennes et de grands textes

(0) Commentaires | Publication 27 mars 2015 | 16:23

Ce fut un moment de grand bonheur que d'assister à cette Collection printemps-été à l'Espace libre. Christian Vézina, au collage des textes et à la mise en scène, nous invite à un voyage au cœur de la parole des femmes. Et rarement sensibilité masculine a été davantage mise...

Lire le billet

Illusions: en effet

(0) Commentaires | Publication 23 mars 2015 | 11:13

Illusions, la pièce de l'auteur russe Ivan Viripaev présentée au Théâtre Prospero, nous amène là où on ne croyait pas aller. Dans une mise en scène impeccable de Florent Siaud où c'est le texte qui occupe tout l'espace les quatre protagonistes nous racontent la même histoire narrée de points de...

Lire le billet

«How to disappear completely»: parler de la mort de sa mère

(0) Commentaires | Publication 19 mars 2015 | 14:47

J'avoue qu'au début de How to disappear completely, je me suis demandée ce que je faisais là et où ce spectacle voulait s'en aller. Il faut dire que comme entrée en matière, Itai Erdal nous fait part candidement du fait qu'il n'est pas un acteur, mais bien un éclairagiste de...

Lire le billet

«Le Barbier de Séville»: sacré Beaumarchais!

(0) Commentaires | Publication 16 mars 2015 | 22:56

Beaumarchais est le patron des critiques. Sans la liberté de blâmer, il n'y a point d'éloge flatteur, c'est lui qui a écrit ça, ce qui résume formidablement bien, à l'époque des Lumières, les premiers balbutiements de la liberté d'expression et la naissance de la critique telle qu'on la connait. Sainte-Beuve...

Lire le billet

Ils étaient quatre: et ils ont trente ans

(0) Commentaires | Publication 11 mars 2015 | 22:28

Eric dit dans Ils étaient quatre : on a besoin de modèles. Le problème, c'est qu'il n'y a pas de modèles pour les hommes au Québec, il n'y a pas de héros Canadiens-Français. Jusqu'à tout récemment, l'élite était composée de curés, de notaires, de médecins et d'avocats. Pas d'hommes d'affaires,...

Lire le billet

But wait...there's more: Indeed!

(0) Commentaires | Publication 9 mars 2015 | 22:47

Ils sont Australiens, ces sympathiques jongleurs, trapézistes et clowns du Circus Oz, alors pour désamorcer dès le départ les clichés que nous pourrions avoir en tête, ils nous précisent qu'il y aura des kangourous et des koalas dans ce spectacle, caractéristiques de ce mythique Down Under. Dans les faits on...

Lire le billet

Grande écoute: 15 minutes de gloire

(0) Commentaires | Publication 6 mars 2015 | 14:32

On dit de Roy, le personnage principal de Grande écoute de Larry Tremblay qu'on peut voir à l'Espace Go, que c'est l'homme qui, d'un simple regard, saisit l'âme de son invité. J'ai déjà lu des choses semblables à propos de photographes ou de peintres, mais jamais pour un...

Lire le billet

Ennemi public: la faute à qui?

(1) Commentaires | Publication 3 mars 2015 | 13:58

J'ignorais jusqu'à ce jour que la scène du Théâtre d'Aujourd'hui pouvait pivoter. C'est vous dire. Et ce ne fut pas là le seul sujet d'étonnement de la représentation d'Ennemi public d'Olivier Choinière, ce surdoué de la dramaturgie.

Je puis vous assurer que vous n'avez jamais rien vu de...

Lire le billet

Qui a peur de Virginia Woolf?: anatomie d'un couple

(0) Commentaires | Publication 2 mars 2015 | 14:51

Après le remarquable Un tramway nommé désir, Serge Denoncourt s'est attaqué à un autre classique du théâtre américain : Qui a peur de Virginia Woolf? d'Edward Albee, présenté au Théâtre Jean-Duceppe. Dans une mise en scène beaucoup plus sage, il nous met en présence de ce couple chaotique, George et...

Lire le billet

Débris: de choses et d'êtres

(0) Commentaires | Publication 26 février 2015 | 14:00

Le décor d'Olivier Landreville nous met tout de suite en situation : pneus suspendus dans les airs, morceaux de métal tordus sur la scène, fauteuils d'autobus déjantés, c'est le propos, le point de départ de Débris, la pièce de l'Irlandaise Ursula Rani Sarma traduite par Jean-Marc Dalpé et présentée à...

Lire le billet