Marie Annik Boisvert

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Marie Annik Boisvert
 

Célibataire à la St-Valentin? Super!

Publication: 12/02/2013 08:15

Je remarque autour de moi que la Saint-Valentin est pour plusieurs célibataires une période de calvaire où on leur rappelle sans cesse, comme s'ils étaient des exclus de la société, qu'ils sont justement célibataires. Pourtant, selon le Grand Wikipedia lui-même, la Saint-Valentin, c'est aussi la fête de l'amitié.

Ça n'empêche pas que dans la réalité « commerciale », tout semble fait et planifié pour vous rappeler que vous êtes bel et bien seul. Mais est-ce si grave que ça? Êtes-vous si malheureux ? Seul, on fait ce qu'on veut, quand on le veut, sans avoir personne à consulter. Pas de compromis. On est pas mal plus ouvert sur le monde, et on fait plein de belles rencontres. Je dois dire aussi, par expérience, que je trouve qu'on en apprend autant sur nous-mêmes seul qu'en couple. Pas si pire d'être célibataire, donc? Certains répondront qu'ils préfèrent les choses à deux. Peut-être bien... Mais y'a les amis pour ça, non?

Personnellement, je dois avouer faire partie des rares personnes aussi heureuses célibataires qu'en couple. J'ai certains amis (en couple) qui essaient de me matcher. Ai-je l'air si malheureuse que ça? Et y'en a d'autres qui, chaque fois qu'ils me voient, me demandent si j'ai un amoureux. Ça m'énerve! Comme si mon bonheur dépendait de mon statut! Je préfèrerais de loin qu'on s'informe de mon bonheur personnel plutôt que d'enquêter de mon statut conjugal. Car je pourrais très bien être en couple et être super malheureuse!!! Le seul fait d'être dans la « norme » est-il supposé rendre heureux? Je sais bien qu'on me veut du bien, mais le bonheur a-t-il toujours besoin d'être conjugué à deux? Je n'ai qu'à regarder autour de moi, et les couples heureux me semblent bien moins nombreux que ceux en difficulté...

Alors très chers célibataires, rappelez-vous en cette formidable Saint-Valentin que s'il y a, célibataire, des moments où l'on voudrait bien être en couple, il y a aussi, en couple, des moments où l'on voudrait bien être célibataire. Des situations parfaites, ça n'existe pas. L'important, quel que soit le statut, c'est de s'approcher le plus près possible du bonheur, de l'épanouissement.

Et c'est donc ainsi qu'en cette merveilleuse Saint-Valentin, je tiens à célébrer l'amour et toutes ces très belles amitiés dont je suis si reconnaissante d'être entourée. Car au final, l'important, c'est ça!

 

Suivre Marie Annik Boisvert sur Twitter: www.twitter.com/marianik1968

Suivre Le HuffPost Québec