LES BLOGUES

Le jour où Mike Ward est devenu un marketer...

16/05/2016 10:06 EDT | Actualisé 17/05/2017 05:12 EDT

Joli tabac médiatique ce weekend autour du numéro de Mike Ward et Guy Nantel qui n'a finalement pas été diffusé dans le gala Les Olivier. Cas isolé? Situation inacceptable s'il en est une. Quoiqu'il en soit, compte tenu de tout ce brouhaha autour du gala, Nantel et Ward ne sont-ils pas les vrais gagnants du gala Les Olivier?

Déformation professionnelle oblige, j'ai la fâcheuse tendance à analyser les situations sous un angle marketing. De façon bien honnête, je n'ai pas suivi la situation depuis le début mais je me me suis retrouvé à y être plongé, bien malgré moi et comme nous tous, par les médias sociaux qui ont été envahis par cette controverse depuis quelques jours. Impossible de passer à coté!

Bien au-delà du sujet abordé, parce que tous et chacun peuvent avoir leur petite opinion sur le fait que ce soit de la censure ou non, que l'aspect légal de la poursuite contre Ward et qui est en cours présentement viennent influencer ou non... Je n'émettrai pas d'opinion sur ce sujet dont je n'ai pas toutes les données...

«Ward vend de la controverse comme Heinz nous vend son ketchup»

Ceci dit, une évidence me saute aux yeux. Nantel et Ward ont bénéficié d'un boost médiatique incroyable dans cette situation. Et ils ont bien travaillé avec cette «exposure» et cette viralité, portées à bout de bras par leurs fans mais aussi par les gens qui ne cessent de se plaindre pour le plaisir de se plaindre. Ils étaient d'ailleurs probablement les premiers à militer en faveur du petit Jérémy il y a quelques semaines...

Nantel et Ward ont remporté le prix de la meilleure campagne marketing du gala Les Olivier 2016, une nouvelle catégorie qui a vu le jour cette année! Et ils étaient seuls dans leur catégorie. Ils ont su surfer sur cette vague, comme des pros, comme s'ils avaient eu une grosse machine marketing derrière eux pour les pousser à l'avant et guider leurs pas (en passant, je ne serais vraiment pas surpris d'apprendre que ce fut vraiment le cas!).

«On en voit pas assez de controverses de ce type! Quand ils auront terminé leur carrière d'humoristes, j'ai un job pour eux!»

Est-ce-qu'on peut leur en vouloir pour ça? Ward vend de la controverse comme Heinz nous vend son ketchup. Nantel, quant à lui, profite de la situation pour se positionner comme étant l'humoriste intelligent et sensé du duo. L'opération fonctionne. Le message passe. Et la popularité de chacun fait un bond incroyable, comme s'ils avaient tous deux remporté, ex-aequo, l'Olivier de l'année.

Ils ont su toucher les gens, les engager dans cette cause, qu'elle soit légitime ou non, et ils ont trouvé leur compte au final. Bravo à ces deux humoristes pour avoir le courage de se tenir debout mais aussi pour avoir transformer cette situation en stunt marketing spectaculaire en leur faveur. On en voit pas assez de controverses de ce type! Quand ils auront terminé leur carrière d'humoristes, j'ai un job pour eux!

À LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES

>Ward/Nantel: personne à blâmer - Bianca Longpré

>Humour libre, gala et censure - Les Justiciers Masqués

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Mike Ward et Guy Nantel écartés du Gala des Livier 2016 - Réactions Twitter

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter