LES BLOGUES

Soutenir les familles du Québec

15/08/2012 11:01 EDT | Actualisé 15/10/2012 05:12 EDT
Flickr: juggernautco

En novembre 2008, les chercheurs Luc Godbout et Suzie St-Cerny de l'Université de Sherbrooke ont publié une vaste étude sur les politiques familiales du Québec. Leur constat est éloquent : du point de vue de la fiscalité, le Québec offre les meilleures conditions pour avoir des enfants. Le Québec est le paradis des familles.

L'une des mesures phares de notre politique familiale est sans contredit le congé parental, qui a été mis en place en 2006 par le gouvernement Charest. Ce congé est l'un des plus généreux au monde et permet aux parents de passer du temps de qualité avec leur nouveau-né. Combien de mères ont apprécié avoir le bonheur d'être avec leur enfant pendant un an? J'ai moi-même bénéficié du congé parental à deux reprises à la naissance de mes filles, Élisabeth et Constance.

Bonne nouvelle pour les familles du Québec: le premier ministre et chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, vient d'annoncer de nouvelles mesures pour soutenir les familles du Québec.

Un gouvernement libéral offrira aux parents un soutien financier direct de 100$ pour chaque enfant inscrit à l'école primaire publique, afin de les soutenir dans l'achat de matériel scolaire à la rentrée en classe. Avec cette aide supplémentaire, nous souhaitons nous assurer que les enfants aient tout ce qui est nécessaire à leur réussite dans leur sac d'école.

Lorsqu'arrive le mois de septembre, pour plusieurs familles les nombreuses factures associées au retour en classe pèsent beaucoup. Les frais s'élèvent généralement de 100 $ à 200 $ pour le matériel scolaire seulement. Le gouvernement libéral va aider les familles québécoises à assumer ces pressions financières.

Le PLQ a pris un deuxième engagement important pour appuyer les familles du Québec. Afin de permettre aux parents de faciliter la conciliation travail-famille, un gouvernement libéral appuiera les entreprises qui créeront des places en CPE en milieu de travail. Nous accorderons à ces entreprises un crédit d'impôt équivalant à 50 % des coûts d'opération du service de garde.

Voilà une mesure qui répond directement aux besoins de concilier le travail et la vie de famille. Voilà une mesure responsable, qui contribuera à développer un réseau de service de garde flexible tout en partageant la facture avec les entreprises.

En offrant un service de garde sur les lieux de travail, les entreprises faciliteront la vie à leurs employés. Ces entreprises se démarqueront de leurs compétiteurs et enverront un message clair en faveur de la conciliation travail-famille, ce qui devrait se refléter dans le recrutement et la rétention de la main-d'œuvre.

Je suis fier de faire partie d'une équipe qui place les familles du Québec au cœur de ses priorités. Avec le congé parental, les services de garde, l'allocation familiale (et deux nouveaux engagements concrets en faveur des familles), le gouvernement libéral a mis en place une véritable politique familiale qui fait l'envie autour du monde. Les chiffres le démontrent : en 2011, nous avons investi 7 milliards de dollars pour nos familles, une augmentation de 71 % depuis 2003.

Qu'ont à offrir les autres partis ? Du côté du PQ, la politique familiale se résume à une chose : les CPE. Rappelons que c'est le PQ qui avait coupé l'allocation familiale, soit le soutien financier offert aux parents pour chaque enfant, que nous, libéraux, avons rétabli. Du côté de la CAQ, c'est encore plus inquiétant : il ne s'agit que d'une mesure parmi tant d'autres sans chiffres. Les électeurs et les familles du Québec s'attendent à des réponses et à autre chose qu'un « on verra ».

Le 4 septembre, j'invite les électeurs à appuyer l'équipe qui a mis en place une véritable politique familiale qui fait du Québec le paradis des familles: le PLQ.

Jean Charest en campagne