LES BLOGUES

Lac-Mégantic: un an plus tard

07/07/2014 04:17 EDT | Actualisé 06/09/2014 05:12 EDT

Ce dimanche, je me suis rendu en voiture jusqu'à Lac-Mégantic afin d'être aux côtés des milliers de personnes venues rendre hommage à celles et ceux qui ont tragiquement perdu la vie il y a un an de cela lorsqu'un train, transportant de grandes quantités de pétrole brut, a déraillé dans un quartier peuplé de la ville, et déclenché l'explosion d'un convoi de wagons-citernes provoquant la mort de 47 personnes et brisant la vie de tant d'autres.

Sur ma route, j'ai traversé le village de Nantes, situé à 11 kilomètres au nord-ouest de Lac-Mégantic, là où le train fatidique a commencé sa course folle, lancé à vive allure et dévalant inexorablement la pente menant au cœur d'une communauté. J'ai pu très bien me rendre compte du dénivelé de l'assiette des rails en direction de Nantes, ce qui a permis au train en question de prendre plus de vitesse en raison de la simple action de la gravité. Comment a-t-on pu laisser cela se produire?

Pour parler franc : c'est par manque de mesures de sécurité adaptées en vue d'empêcher que le train ne se déplace tout seul. Et aussi par manque de compréhension du caractère explosif du pétrole brut transporté par ce train.

Cette cérémonie commémorative avait pour principal objectif de se souvenir des personnes disparues il y a un an de cela. Mais c'était aussi plus que cela. Alors que les pompiers formaient une haie d'honneur en avant de l'église Sainte-Agnès, il était également important de saluer le courage et l'héroïsme dont ont fait preuve les premiers intervenants et rendre hommage aux nombreuses personnes qui, au cours de la dernière année, ont soutenu la communauté pendant cette tragédie.

Après avoir observé des habitants et discuté avec certains d'entre eux, j'ai vite compris qu'ils avaient été profondément marqués par ce qui s'était produit un an plus tôt. Bien qu'ils ne se laissent pas abattre, il faudra encore du temps pour panser les plaies, et certains ne s'en remettront sans doute jamais totalement. La mort de 47 habitants d'une petite communauté très soudée a bouleversé leur vie. J'ai eu l'impression que tout le monde à Lac-Mégantic connaissait une des personnes mortes cette nuit-là.

Alors que nous soulignons solennellement cette journée en nous souvenant de ces vies qui ont été fauchées, nous devons aussi confirmer notre engagement de veiller à ce que la tragédie de Lac-Mégantic ne se reproduise jamais. Le transit ferroviaire est essentiel pour les infrastructures et l'économie de notre pays, et il incombe au gouvernement du Canada de s'assurer que notre système ferroviaire est le plus sécuritaire au monde.

Les trains continueront de traverser nos villes et nos communautés d'un océan à l'autre, et il faut faire beaucoup plus pour s'assurer qu'ils le font le plus sécuritairement possible.

Transports Canada a fait de bonnes choses. Les 5 000 wagons-citernes Dot-111 les moins résistants aux impacts ont été retirés de la circulation, et les autres sont progressivement retirés ou modernisés. Les trains transportant des marchandises dangereuses devront désormais circuler en disposant d'un plan d'intervention d'urgence qui sera communiqué aux premiers intervenants.

Il y a, cependant, encore tellement à faire. Le vérificateur général s'est récemment dit inquiet du fait que « Transports Canada ne dispose pas d'un plan d'assurance de la qualité pour améliorer de façon continue sa surveillance de la sécurité ferroviaire ». Les inspecteurs responsables des décisions concernant le caractère adéquat des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies de chemin de fer ne disposent pas du matériel de formation requis pour pouvoir prendre de telles décisions.

Le vérificateur général a également conclu que Transports Canada ne disposait pas de données sur des éléments importants comme l'état des ponts ferroviaires. Il faut s'attaquer à ces problèmes dès que possible.

Comme l'a récemment écrit mon collègue David McGuinty : « Le Canada a été unifié grâce au chemin de fer et nous sommes nombreux à encore vivre à proximité de ces mêmes voies ferrées qui ont bâti ce pays. À l'occasion de l'anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, prenons l'engagement de nous assurer que le réseau ferroviaire canadien est le plus sécuritaire au monde. »

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Lac-Mégantic: un an plus tard...


Lac-Mégantic: un an après (réactions Twitter)


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?