LES BLOGUES

Hommage aux paysages du Québec

Trop souvent, notre province est boudée pour sa beauté.

20/07/2017 09:00 EDT | Actualisé 20/07/2017 10:28 EDT
aprott via Getty Images
Qui pense Gaspésie, pense rocher Percé.
Entre lesquelles montaignes est la terre la plus belle qu'il est possible de veoir, unye, plaine, et labourable : et par le meilleu desdictes terres voyons le dict fleuve oultre le lieu ou estoient demourees noz barques : auquel va ung sault d'aue le plus impetueulx qu'il est possible de veoir : lequel ne nous fut possible passer, tant que l'on povoit regarder grand, large et spacieulx, qui alloit au Sur Onaist : et passoit aupres de trois belles montaignes rondes, que nous voyons, et estimyons qu'elles estoient environ quinze lieues de nous.

- Jacques Cartier, octobre 1535, regardant la Rive-Sud de Montréal du haut du Mont-Royal

Trop souvent, notre province est boudée pour sa beauté. Qui d'un préfère voyager en Toscane, qui d'autre se glorifie avec sa traversée du "outback" australien et ses égoportraits au Grand Canyon. Quand ce n'est pas le dernier périple de l'oncle Roger a Phuket, Thaïlande ou de tante Gertrude à Cayo Coco, Cuba.

Et pourtant nous devrions être si fiers de la géographie de notre "belle" province. Et il n'est pas besoin de se rendre aux monts Torngat en haut du 58e parallèle et d'y apprécier le paysage grandiose et torturé de ces montagnes de gneiss du bouclier laurentien pour trouver au Québec des panoramas tout aussi époustouflants. Non, nous avons tout à portée de voitures, même à partir des grands centres. Je propose d'énumérer quelques-uns des endroits au Québec que vous devriez être confiants d'énoncer à votre cousin Français ou votre beau-frère américain, comme étant les plus beaux endroits sur la Terre, et ce, sans cynisme. Lâchez la Toscane deux secondes et regardez ce qui est près de vous. C'est beau. C'est magnifique.

La Gaspésie

Qui pense Gaspésie, pense rocher Percé. Oui peut-être. Et ce n'est pas un mauvais début. Les images qu'on voit du rocher Percé sur l'internet ou dans les médias ne rendent pas justice à ce monstre de calcaire que les forces de la nature ont tordu de l'horizontale à la verticale (comme Uluru en Australie). Il faut être sur place pour ressentir l'écrasante présence de ce stack, tels une énorme baleine ou un gigantesque navire qui s'apprête à rejoindre la côte avec son étrave pointue.

Mais Jacques Cartier ne le mentionne même pas dans ses voyages. Pourquoi? Parce que le rocher Percé est loin d'être la curiosité géographique la plus imposante de cette région absolument "délirante" au niveau géologique. Premièrement pour admirer la meilleure vue de la région, il faut gravir le mont Saint-Anne qui surplombe le village. Or cette montagne est curieusement aplatie et son sommet se nomme la table à Roland. Des hauteurs, on constate que le rocher Percé est bien petit par rapport à l'île Bonaventure qui ressemble à une grosse roche des Dieux oubliée dans l'océan. Cette île n'est pas passée inaperçue pour Jacques Cartier.

Ne me dites jamais que la Gapsésie est ennuyeuse.

La Gaspésie n'est pas que Percé. Sur son flanc nord, la route 132 offre des paysages majestueux de la rencontre de la montagne avec la mer, le Saint-Laurent. Voir au loin la montagne enneigée et ses stries noires naturelles qui ressemblent à des pistes de skis chutée vers l'eau sans aucune retenue et se demander, mais par où la route continue? Hé bien la route se faufile entre la falaise qui plonge et les vagues de la marée haute qui lèchent furieusement la route. Allez-vous mourir écrasé par une roche ou noyé par une vague trop courageuse? Ne me dites jamais que la Gapsésie est ennuyeuse.

Le fjord du Saguenay

Ah, vous voulez voir des fjords. Un petit billet d'avion pour Oslo. STOP!! Point besoin de risquer la traversée de l'Atlantique nord en avion, nous avons un vrai de vrai fjord ici même. Oh, il n'a peut-être pas hébergé des cuirassés nazis, mais à notre fjord vous pouvez parler français et vous faire comprendre. Le fjord du Saguenay peut fièrement porter ce nom puisqu'il s'est formé avec le retrait des glaciers et l'arrivée de la mer (le St-Laurent est salé à cet endroit) dans l'embouchure. La profondeur atteint à certains endroits la hauteur des falaises, ce qui après un effort d'imagination demande le respect des proportions de la Nature.

Vladone via Getty Images
Saguenay Fjord, Quebec, Canada

Le fleuve Saint-Laurent

Quand on parle de fleuves dans le monde, ce sont toujours les 3 ou 4 même: l'Amazone, le Nil, la Seine, la Volga. C'est pourquoi on oublie souvent que notre fleuve Saint-Laurent est l'un des plus grands du monde et nous avons la chance au Québec que sa plus belle partie traverse notre province. On voit le fleuve trop de fois du haut d'un pont ou au loin sur le sommet d'une colline. Il a alors seulement l'apparence d'une rivière un peu impétueuse. Il y a quelques années, j'ai eu le plaisir de le parcourir de Montréal à Québec à bord d'un hydroptère russe (ils ne sont plus en fonction). J'ai alors compris ce que Jacques Cartier avait observé.

De Québec à Portneuf, le fleuve s'engouffre entre deux rangées de falaises qui ne laissent rien voir de la vallée du Saint-Laurent.

De Québec à Portneuf, le fleuve s'engouffre entre deux rangées de falaises qui ne laissent rien voir de la vallée du Saint-Laurent. Puis, une fois dépassé Trois-Rivières, il s'ouvre sur un lac Saint-Pierre tellement grand qu'un explorateur eut pu croire qu'il avait rejoint la mer de Chine. Approchant Sorel, le fleuve se réduit tellement qu'on anticipe que le voyage est terminé. Eh bien non, il nous transporte ras des champs des deux rives jusqu'à Montréal tout en nous cachant les Montérégiennes.

Les Montérégiennes

Ce que Jacques Cartier ne pouvait voir de son bateau, les habitants du village d'Hochelaga lui ont montré au sommet du Mont-Royal. "... La terre la plus belle qu'il est possible de voir, unie, plane et labourable... et (le fleuve) passait auprès de trois belles montagnes rondes ..." Aujourd'hui encore, au belvédère nous pouvons contempler les monts Saint-Hilaire, Saint-Bruno et Saint-Grégoire et nous émerveiller avec les mêmes yeux que Cartier.

Getty Images/iStockphoto
view of a lake on top of mount st-hilaire

Notre vallée du Saint-Laurent et ses Montérégiennes n'ont rien à envier aux savanes africaines. Ne doutez pas de la beauté du Québec.

LIRE AUSSI
»
BLOGUE L'île aux Perroquets, une expérience au bout du brouillard
» La grisaille et la pluie font fuir les Québécois vers le Sud
» Comment attirer les Québécois au Vermont? Avec de la poutine, selon une vidéo touristique

10 microbrasseries à visiter partout au Québec