LES BLOGUES

4 plantes bénéfiques pendant l'allaitement

05/02/2015 08:28 EST | Actualisé 07/04/2015 05:12 EDT

Après l'accouchement, l'allaitement demande beaucoup au corps de la femme. C'est un moment pendant lequel il est important d'avoir une alimentation saine et thérapeutique. En effet, les problèmes de lactation peuvent provenir de carences nutritionnelles, du stress ou de sentiments contradictoires face à l'allaitement.

L'allaitement et les plantes font bon ménage dans l'augmentation de la production de lait maternel lorsqu'elle est insuffisante. Elles représentent une solution naturelle et efficace. C'est pourquoi je vous présente aujourd'hui quatre plantes qui peuvent être intégrées directement dans l'alimentation ou sous forme de tisane pour optimiser la lactation et soutenir la mère pendant cette période.

Fenouil

2015-02-02-FenouilallaitementNaturopatheMontrealLoic.jpg

Le Fenouil est un galactogène (augmente la production de lait) populaire et efficace. Cette plante est utilisée pour ses propriétés médicinales depuis des siècles (antiquités babylonienne, syrienne, grecque, romaine et égyptienne, etc.). En effet, on retrouve dans cette plante de nombreux principes actifs comme les huiles essentielles (trans-anéthole, fenchone, estragole, limonène, alpha-pinène), mais aussi des flavonoïdes, phytostérols, minéraux, vitamines.

Par son action galactagogue, hormonale, antispasmodique, carminative et digestive, le fenouil est aussi utile pour vaincre les nausées de grossesse et coliques du nourrisson (car les principes actifs passent par le lait maternel).

Anis vert

2015-02-02-AnisallaitementNaturopatheMontrealLoic.jpg

L'anis vert est une plante très connue et utilisée dans les régions orientales de la Méditerranée, et cela depuis des millénaires.

En herboristerie, on utilise les fruits en tisane ou directement dans l'alimentation comme épice médicinale. La graine contient de nombreux principes actifs (E-anéthole, methyl-chavicol, linalol, estragole, alpha-terpinéol, aldéhyde anisique, etc.) qui donneront aux graines de propriétés de stimulant général, diurétique, digestif et galactagogue, antispasmodique (à dose élevée), etc.

Fénugrec

2015-02-02-FenugrecallaitementNaturopatheMontrealLoic.jpg

Le Fenugrec est utilisé depuis des millénaires pour traiter une grande variété de maladies.

Cette plante médicinale permet de lutter contre la perte d'appétit et contre l'anémie. Elle fortifie et stimule la production du lait maternel. Parmi les autres propriétés médicinales, on notera qu'elle gère des troubles gastro-intestinaux et maintiens l'équilibre du taux de sucre et du taux de cholestérol.

Attention, le Fénugrec stimule les contractions utérines, son utilisation est donc déconseillée pendant la grossesse. De plus, les personnes allergiques aux arachides sont susceptibles de ne pas supporter l'absorption de fenugrec.

Ortie

2015-02-02-OrtieallaitementNaturopatheMontrealLoic.jpg

L'ortie est une plante utilisée comme tonique général. C'est-à-dire que ses principes actifs donnent force et vitalité, car elle stimule le métabolisme. C'est une plante extrêmement nutritive : elle est riche en chlorophylle, minéraux, protéines et en vitamines. Prise tout au long du dernier trimestre de grossesse, l'ortie fournit une bonne réserve de vitamine K.

Après l'accouchement, elle aidera à redonner de l'énergie à la nouvelle maman et stimulera la production et la qualité du lait maternel.

Comme je l'ai mentionné plus haut, ces plantes peuvent être ajoutées directement dans l'alimentation ou prises sous autres formes (tisanes, teintures mères, capsules, etc.). Il est recommandé de toujours faire affaire avec un naturopathe pour un bilan de santé afin d'éviter toutes contre-indications.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les congés maternité du monde entier

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter