Laure Cohen

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Laure Cohen
 

10 façons de ne plus tourner en rond

Publication: 22/12/2012 11:26

Vous vous êtes habitués à changer de saison, d'heure, d'année, non?

Mais pouvez-vous en dire autant de changer de carrière, d'entreprise, de vie, d'emploi du temps ou d'habitudes?

Pas de recette pour passer à travers.

Pas de rituel de passage.

Pas de garantie de succès à la fin.

Devant soi : un cap à franchir.

On s'équipe comme on peut pour faire le saut.

Tout ce qui est sûr, c'est qu'il faut passer à travers.

Les signes avant-coureurs qui vous chuchotent qu'il faut passer à autre chose?

  • Baisse du chiffre d'affaires
  • Usure
  • Ennui
  • Manque de motivation
  • Difficulté à s'entourer
  • Impression de faire du surplace

Comme dirait Mihaly Csikszentmihaly vous ne vous sentez plus dans le flux.

C'est la traversée du désert qui s'annonce.

10 idées pour tirer profit d'une période dure

1. Penser négatif

Oui, vous avez bien lu!

Si vous avez lu qu'il faut être positif pour avancer. C'est vrai.

Mais on peut en dire autant de son contraire.

Dans son livre, The Antidote. Happiness for People Who Can't Stand Positive Thinking, Oliver Burkeman suggère de prendre le contre-pied aux idées reçues sur le bonheur. Accepter l'idée de la mort. Apprendre à célébrer l'échec. Apprivoiser ses idées noires. Burkeman démontre que c'est le fait de se sentir obligé d'être heureux qui rend malheureux. L'effort constant d'éliminer les émotions négatives comme l'incertitude, l'échec, la tristesse est la source même de nos insatisfactions face à la vie. L'idée de tourner un problème pour le voir à l'envers est toujours à l'origine de bien des découvertes. C'est vrai pour le bonheur aussi.

2. Penser petit

En pleine tourmente existentielle, se raccrocher à un projet aussi petit soit-il vous permet de rester dans l'action. Il suffit souvent d'être un pas en avant sur ses clients ou ses concurrents pour ne pas avoir ce sentiment inconfortable d'être dépassé.

3. S'entourer de quelques bonnes personnes

La force d'un réseau ne se fait jamais autant sentir qu'en période de turbulence professionnelle. Ce n'est pourtant pas la quantité des personnes sur qui vous pouvez compter que la qualité d'écoute, de discernement et de conseil qui prime. Quelquefois, il suffit de reprendre contact avec une personne pour débloquer.

4. Et espacer les rencontres avec d'autres

Autant s'avouer que quelques personnes semblent vous prendre plus d'énergie que d'autres. Un signe qui ne trompe pas est de se sentir plus découragé qu'encouragé à leur contact. Pour un temps, prenez vos distances.

5. Établir sa routine de travail

Les athlètes se raccrochent à une discipline d'entraînement et ne se posent plus de questions sur la marche à suivre au jour le jour. En période dure, la routine redonne un semblant de normalité à une tranche de vie où tout semble dérailler dans la mauvaise direction. Oui, vous êtes dans le noir et l'incertitude, mais la routine agit comme un guide et sa lampe de poche.

6. Automatiser certaines tâches

Il y a des tâches plus ardues que d'autres et souvent ce sont celles qu'on laisse pour la fin de la journée quand l'énergie vient à manquer. Par exemple, vous pourrez allouer un temps fixe pour les tâches les plus importantes, les faire en premier en vous levant et ne rien permettre de venir se mettre en travers. Au fil des jours, vous aurez abattu une charge de travail qui vous redonnera le coup de fouet que vous recherchez.

7. Se projeter dans l'avenir - 6 - 12 mois

Pas la peine de faire des résolutions ou de se fixer des objectifs, mais plutôt visualisez tranquillement ce que pourrait être l'avenir une fois que vous serez sorti du tunnel.

8. Changer une chose dans votre routine

Les créatifs vous le disent : créez un effet de déséquilibre, de surprise, d'inattendu dans votre environnement et vous ne verrez plus les choses de la même façon. Que ce soit de se lever 5mn plus tôt ou d'écouter un autre genre de musique, tout est permis. Il suffit d'y réfléchir pour sentir les effets bénéfiques sur le moral.

9. Incorporer une heure de yoga dans la semaine

Tout est cyclique dans la vie. Ce qu'on aime un jour, on aime moins un autre. J'offre ma gratitude à Lauren Rudick de m'avoir tenue motivée deux fois par semaine depuis septembre. En yoga comme en coaching, l'instructeur fait toute la différence.

10. Regarder une émission de TV qui vous sort de l'habitude


Je me suis aperçue qu'une heure de MadMen fait plus sur la thérapie de couple qu'une heure de psy et qu'une heure de la course évasion autour du monde m'avait fait voyager bien plus d'une heure par semaine. Allez voir ces cinéastes de demain, c'est éblouissant!

Avec le recul, ces moments difficiles nous paraissent des moments décisifs dans notre parcours.

Sur le coup, tout est flou on a l'impression d'avancer à tâtons.

C'est un peu comme se promener en forêt sur un sentier balisé par des petites pancartes vous indiquant clairement le chemin.

Tout à coup, vous vous rendez compte que ça fait quelques kilomètres que vous n'avez plus vu de pancartes!

Êtes-vous perdu?

Avez-vous manqué des indications?

Vous décidez alors de prêter une attention redoublée à votre environnement.

Chaque branche, chaque trace deviennent un indice important pour décider de continuer votre chemin ou rebrousser.

En affaires et dans la vie, c'est la même chose.

Le sens de l'observation, la capacité de s'arrêter pour trouver des réponses, l'art de poser des questions sont des outils indispensables en période de changement.

Et vous?

Quel changement de cap gardez-vous en sourdine qui mérite de se déployer au grand jour?

Personne n'aime la sensation du tapis qui lui glisse sous les pieds. Mais le jour où ça arrive, quelques points de repère permettent de garder le cap.

 

Suivre Laure Cohen sur Twitter: www.twitter.com/laurecoh

Suivre Le HuffPost Québec