LES BLOGUES

Invitation à la table

23/11/2014 08:27 EST | Actualisé 23/01/2015 05:12 EST

Au moment de la sortie de mon dernier album UP!, j'étais gracieusement invitée par la rédaction à écrire un blogue pour Le Huffington Post Québec. Il s'agissait d'une offre que je tenais en haute estime et ne savais pas trop comment gérer. Que dois-je écrire? Sur des sujets plus attendus comme la musique, la mode, le maquillage, ou de l'égalité sociale et entre les sexes? J'ai travaillé d'arrache sur chaque mot de mon seul blogue l'année dernière pour Le Huffington Post Québec, à écrire sur mon périple dans l'industrie de la musique au cours de la conférence du Midem en France. Après ce seul article, je m'interrogeais sur ma capacité à passer à cette occasion, de percevoir ce blog comme tout un engagement, exposant mes opinions sur une base semi-régulière.

 

Récemment j'ai été influencée à changer de direction. J'ai beaucoup apprécié l'idée de Sheryl Sandberg dans son livre Lean In, que lorsqu'une femme est invitée à faire entendre sa voix, qu'elle mérite d'y participer et d'aider à l'agrandissement des voix féminines. D'autre part, je suis une ancienne journaliste au The Georgia Straight au cours de mes années à Vancouver. Ce blogue est dans ma seconde langue (l'anglais étant ma langue maternelle), alors ma prose ne sera peut-être pas de la même qualité. J'espère que la force des idées présentées saura compenser le manque de nuances.

Dernièrement, il y a eu une hausse sur Internet de l'exposition de l'obscurité idéologique de notre nature. Que ce soit racial, religieux, politique, armé, ou social, le monde est endémique avec des éruptions de nos natures faibles. L'inégalité dans la façon dont les femmes sont perçues est aussi endémique. La beauté de notre corps physique reste trop souvent plus attrayante que la beauté de nos idées. Malheureusement cette attirance instinctive peut nuire à la validité de notre intelligence. Cette perspective déséquilibrée est autant à cause du manque de force des voix féminines et féminstes sur le net que du manque de notre confiance de pouvoir s'exprimer contre les injustices que la gente féminine subit toujours et, après cela, d'être cru et de réagir activement.

Comme dit Lena Dunham dans sa petite série web #AskLena, je respecte le droit d'une femme à porter des petits shorts comme je respecte le droit d'une femme à s'habiller modestement, pour des raisons religieuses par exemple. Les femmes se font entendre en tant qu'artistes musicales, mais qu'en est-il de leur représentation dans les conseils d'administration où les décisions les plus importantes sont prises? Dans ce blogue, j'espère aborder ces sujets, aussi divers que le maquillage et la musique que l'éducation de filles et les droits humains. En vertu d'avoir été invitée à écrire pour Le Huffington Post Québec, comme s'en vient la métaphore de Sandberg, «invitée à la table», il s'agit d'une offre que finalement j'ai du mal à refuser. J'accepte gracieusement. Commençons la conversation. 

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter