LES BLOGUES

Si vous n'avez pas de machine espresso au travail, changez d'employeur!

09/01/2017 09:15 EST | Actualisé 09/01/2017 09:21 EST

Nous vivons l'effervescence du Cosy-Chummy...

Avouez que ce matin, en arrivant au bureau, vous étiez impatient de troquer vos bottes noyées de slush pour votre confortable paire de pantoufles en forme de pattes d'ours; de percoler votre double espresso allongé bien tassé; de mettre la radio satellite en fonction, et de rejoindre vos collègues de travail pour votre petite partie de babyfoot matinale!

Non?

Mais dans quel monde vivez-vous, gang de soumis à votre travail?

Dans un monde où l'on doit travailler fort, et où l'on se fait chier par son boss! Un monde sans merci, où la législation n'est pas respectée et dans lequel nous devons nous fermer la gueule mon cher Kévyn! Des murs ternes, des bureaux sales, des toilettes insalubres... Ouvre-toi les yeux, ça me semble évident!

C'est vrai pour beaucoup d'entre nous. Pourtant, à la lecture de plusieurs articles, journaux, et publications trouvées à gauche et à droite, l'impression que nous en avons est totalement l'opposée. C'est l'effervescence du Cosy-Chummy. On parle de 23 pauses par jour sans horaire fixe pour favoriser l'épanouissement et la valorisation du travail. On parle de se grounder, d'être ce que l'on veut être, de grandir... Est-ce une mode passagère ou bien est-ce la nouvelle norme qui nous fait (lentement, mais sûrement) prendre conscience que nous sommes des êtres foncièrement soumis au travail?

Peut-être?

Regardons à peine 25 ans en arrière si vous le voulez bien. Imaginez-vous entrer dans le bureau de votre boss et constater que ce dernier a les pieds sur son bureau, buvant une boisson X, tout en vous accueillant à bras ouverts. Vous trouveriez qu'il est probablement le boss le plus cool que vous n'ayez jamais encore rencontré. Inversement, si votre boss était entré dans votre bureau et qu'il vous avait vu les pieds posés sur le mobilier, il n'aurait pas pris la peine de regarder le type de boisson dont vous vous délectiez avant de vos donner une mesure disciplinaire!

Les temps changent

Beaucoup de syndicats ont manqué le bateau ces 25 dernières années. Pendant que les délégués syndicaux revendiquaient pour le respect des droits acquis, plusieurs autres ont brandi les pancartes pour le droit aux pieds sur le bureau, pour le droit de se confectionner des aires de travail équipées de roues pour cage à hamsters afin de pouvoir marcher en travaillant.

Quand vous êtes mieux au travail qu'à la maison...

Dans le merveilleux monde du travail, d'où vient ce besoin brutal de faire du skateboard avec un chat dans les bras au travail? Sans ces deux outils, est-ce que la créativité des employés est vraiment limitée? Nous en sommes rendus là, vraiment? Je m'interroge. Je m'interroge profondément... comme mon père avec moi d'ailleurs, et son père...

L'employeur attrayant passe-t-il exclusivement par ce qu'il projette et propose ou bien par une combinaison de ce qu'il propose et fait (produire) vraiment?

On offre et s'efforce de penser et de tout modéliser pour un confort absolu comme à la maison... Deux années de cégep dans un appartement 2 ½ minable, puis une première année d'université en résidence dans une chambre grande comme ma poche avant de connaitre la vie de colocation. Ordi, skateboard, pool, piscine, gym, machine espresso, etc. Gens de 18-30 ans, de quelle vie à la maison, mais surtout de quelle maison parlez-vous? Celle de vos parents? Vous voulez que votre lieu de travail soit comme à la maison? Tanguy nouveau genre?

Les nouveaux employeurs deviennent de plus en plus cool, tellement cool que cela leur permet d'attirer les meilleurs talents plus facilement (tout comme les plus mauvais qui veulent juste les avantages cool en se foutant de la compagnie), d'optimiser à 100% l'espace de leur lieu de travail et d'améliorer la collaboration.

Ah, cette fameuse collaboration bonifiée par les aires ouvertes et la formation de tag-teams venu le temps d'arroser les plants de tomates. Collaboration... comme à la maison...

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez passé huit heures consécutives avec votre homme à la maison? Dans la même pièce je veux dire, avec une table de babyfoot et des animaux tropicaux? Pareil, pareil comme à la maison...

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez discuté pendant 73 heures (37,5 heures de travail ponctuées de pause puisque les plages horaires n'existent plus en 2017!) Pareil, pareil comme avec ses chums.

Depuis quelques temps, les employeurs misent beaucoup sur l'artifice et l'artificiel pour attirer, retenir et fidéliser les professionnels (créatifs, intellectuels, etc.). Si cela a fonctionné pour la formule améliorée du Windex puisque maintenant il se vend au format de 910 ml plutôt qu'au format 790 ml, cela peut tout aussi bien fonctionner pour ces derniers.

Lutte à la sédentarité, environnement et outils de travail ergonomiques, penser et concevoir un endroit qui reflète les valeurs de la compagnie, les bénéfices sont là et les preuves ont été démontrées. Je le sais très bien, mais arrêtez de nous faire croire que nous sommes tous rendus là ou bien que nous devons tous immédiatement aller dans cette direction et à tout prix. Ce qui agace n'est pas le fait de le faire, de le proposer, et d'y adhérer, Ce qui agace est le fait de dire qu'il faut le faire puisque les milléniaux seront de toute façon rendus à X% en 2025 et à X% en 2030 sur le marché du travail.

Les temps changent, et tant et aussi longtemps que la notion du temps ne sera pas supplantée totalement par l'ouverture 24/7 des marchés, il n'y a quand même que 24 heures dans une journée. Les choses viendront et se placeront d'elles-mêmes en temps opportun. On ne pousse pas un ours dans une cage à mains nues s'il ne le veut pas!

Si c'est dans votre culture et vos valeurs d'entreprise, je suis 100% d'accord avec l'ensemble de vos pratiques. Mais c'est comme la religion ou la politique ; ne faites pas chier les autres en clamant que votre religion ou parti est le meilleur. Par contre, si vous offrez des ballons de plage pour redorer l'image de votre marque employeur ou bien pour vous donner bonne conscience, trouvez d'autres moyens/outils pour attirer les meilleurs talents.

Entre-temps, vous pouvez toujours me faire parvenir votre barista si vous ne savez pas comment en disposer.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

10 habitudes de travail néfastes pour la santé

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter