LES BLOGUES

La diversité, un avantage pour les entreprises québécoises?

01/03/2015 07:20 EST | Actualisé 01/05/2015 05:12 EDT

Qu'ont en commun le Cirque du Soleil et Sid Lee? Voilà deux entreprises bien d'ici qui ont misé sur l'avantage diversité. Leur succès et leur performance sont une invitation à toutes les organisations et PME québécoises à faire une plus grande place à la diversité dans leurs rangs. Leurs dirigeants, des visionnaires, ont fait le choix de la diversité ethnoculturelle pour élargir leurs horizons et créer des occasions de croissance. Une approche stratégique à la portée du Québec inc.

La ministre Kathleen Weil a mené, durant le dernier mois, une consultation pour l'élaboration de la prochaine politique en matière d'immigration. Elle souhaite que l'économie soit au cœur de cette politique. À mon avis, l'immigration est toujours affaire d'économie, mais bon.

Une étude de Mckinsey sur la diversité indiquait, en 2014, une corrélation frappante entre la présence marquée des diversités ethnoculturelles et la performance financière de l'entreprise. Donc, ces entreprises présentent une performance allant jusqu'à 35 % de plus. Aux États-Unis, un rapport clair a été établi entre la présence de la diversité ethnoculturelle et la performance financière d'une entreprise. On constate une croissance lorsqu'il y a une augmentation de 10 % de diversité ethnoculturelle parmi les dirigeants.

Trois constats ont été faits en 2013, suite à une autre recherche basée sur un échantillon de plus de 7 000 entreprises en Grande-Bretagne. Tout d'abord, la diversité facilite plus efficacement l'accès des marchés internationaux et permet de desservir des clientèles cosmopolites. De plus, lorsque l'équipe des dirigeants comprend une diversité d'origines ethnoculturelles, il apparait que ses entreprises ont tendance à développer de nouveaux produits, donc d'innover. En dernier lieu, les personnes immigrantes présentent davantage un esprit entrepreneurial. Ainsi, l'étude conclut que la diversité est un apport économique certain.

L'importance d'investir maintenant?

Le Québec accueille chaque année entre 50 000 et 55 000 nouveaux immigrants. De plus, il est prévu qu'en 2031, la population canadienne pourrait compter plus d'un quart d'habitants nés à l'étranger et que les minorités visibles pourraient constituer 31 % de la population à Montréal, 63 % à Toronto et 59 % à Vancouver. En se rappelant que la population canadienne née à l'étranger pourrait croître quatre fois plus vite que le reste de la population, imaginez avoir dans votre équipe des dirigeants qui comprennent la vision stratégique de votre entreprise et les comportements d'achats de cette clientèle de plus en plus hétérogène.

Plusieurs entreprises sont passées de la théorie à la pratique. Ils se sont assurés que leurs ressources humaines reflètent la diversité de leurs clientèles. Coca-Cola s'est assuré que 38 % des nouvelles embauches sont des personnes des communautés noires. L'entreprise a également mis sur pied des programmes de développement de la main d'œuvre, comme le mentorat, pour favoriser l'épanouissement de ses employés et augmenter son taux de rétention.

Tirer avantage de cette opportunité

D'abord, il faut prendre conscience que nous avons des préjugés cachés qui nous guident inconsciemment dans nos prises de décisions. Cette prise de conscience contribuera grandement à l'ensemble de la démarche.

Une démarche proactive en cinq points :

  • Établir la vision à atteindre par l'entreprise.
  • Analyser. Que disent les statistiques sur la composition démographique de votre organisation et de vos clients?
  • Développer des stratégies et un plan d'action adaptés aux différents groupes ciblés. Tout cela doit s'inscrire dans la stratégie générale de l'organisation.
  • Frapper l'imaginaire dès le début de l'effort avec une initiative forte.
  • Évaluer et s'adapter continuellement, ces efforts doivent s'inscrire dans le long terme.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter