LES BLOGUES

L'étrange histoire de Monsieur Perdu

09/12/2015 10:28 EST | Actualisé 09/12/2016 05:12 EST

Des contes de Noël pleins de joie, d'amour, d'espoir, de peur, de colère, de fantasmes... C'est le calendrier de l'Avent du Huffington Post Québec. Retrouvez chaque jour un conte de Noël en attendant le passage du père Noël.

Monsieur Perdu se pose des questions. Il ne sait pas si dans la vie il faut courir ou aller lentement. Il consulte d'abord des gens.

Les uns lui disent :

-- cours si tu veux attraper le vent.

Les autres :

-- ne sois pas pressé . Si tu veux apprécier le soleil et les étoiles, prends le temps de les admirer.

Indécis, il se tourne vers les animaux. Il en établit deux catégories: les lents et les rapides. Dans la première, il inscrit la chenille, la tortue et l'escargot. Dans la seconde: la gazelle, l'aigle et le guépard.

La chenille lui dit:

-- ramper permet de humer les fleurs.

La tortue:

-- flâner est le sport des philosophes.

L'escargot:

-- la lenteur est la mère de la sagesse.

La gazelle:

-- la course sans élégance ne vaut pas grand-chose.

L'aigle:

-- voler, c'est plus noble que galoper.

Le guépard:

-- la course rime avec la force.

Devant ces réponses, souvent contradictoires, Monsieur Perdu décide de solliciter l'aide de l'éléphant, du python sacré et du lion.

L'éléphant lui dit:

-- la lenteur et la vitesse sont complémentaires. Voici mon conseil: cours quand il faut et médite quand c'est nécessaire.

Le python:

-- fuis la menace et somnole quand tu n'as rien à craindre.

Le lion:

-- fonce quand tu vois une proie et sinon repose-toi.

N'ayant pas trouvé de réponses satisfaisantes, Monsieur Perdu demande à un vieux baobab:

-- pourquoi es-tu figé ?

L'arbre lui répond :

-- on m'a puni.

-- qu'as-tu fait?

-- je suis né avec beaucoup de jambes. Étant géant et arrogant, j'ai écrasé toutes les petites plantes autour de moi. Fâché, le Ciel a fixé mes racines dans la terre.

-- Le regrettes-tu ?

-- Non, je suis habitué à l'immobilité. Après des années de repos et de contemplation, les hommes ont fait de moi un saint. Ils viennent de partout faire des vœux. Regarde à mes pieds: il y a des bougies, des galettes et des objets.Tu peux en prendre, c'est la part du pauvre.

Monsieur Perdu allume une bougie et mange plusieurs galettes. Soudain, il entend un bruit de mâchoire. Une hyène surgit d'un bosquet. Monsieur Perdu s'enfuit à toutes jambes.

Grâce à la vitesse, il échappe à la mort. Mais, à cause d'elle, il tombe et se casse une cheville. En se relevant, il trouve par terre une liasse de billets. Il s'achète une montre, mesure le temps et en devient esclave.

Monsieur Perdu a la montre, mais il n'a plus le temps. Il se pose encore les mêmes questions. Il ne sait toujours pas si dans la vie il faut courir ou aller lentement.

LES CONTES DE NOËL DU HUFFINGTON POST QUÉBEC

- 1er décembre - Un joli compte de Noël - Réjean Bergeron

- 2 décembre - Le père Noël n'existe pas - Bianca Longpré

- 3 décembre: Le dernier cadeau - Yannick Marcoux

- 4 décembre: Pour Noël, j'aimerais manger trois fois par jour... - Virginie Chaloux Gendron

- 5 décembre: «Scrooge» Couillard et le Noël de l'austérité - Yanick Barrette

- 6 décembre: Pour toi chère Clotilde - Patrick Laperrière

- 7 décembre: Une odeur merveilleuse de beurre chaud, de citron, et de cannelle - Savignac

- 8 décembre: Un Noël de plus en célibataire - Isabelle Tessier

- 9 décembre: Un Noël dans le Bronx - Steve E. Fortin

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le Père Noël n'a pas réussi à rendre ces enfants heureux

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter