LES BLOGUES

Un troisième roman pour Geneviève Jannelle, auteure de La juche

10/04/2014 12:21 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

« Pour moi, un bon livre me transporte dans un univers différent du mien. Il fait en sorte que je m'attache à ses personnages, que j'en viens à me demander comment ils vont, ce qu'ils font, en sachant très bien qu'ils sont fictifs. L'écriture de son auteur m'amène à ressentir, d'une certaine façon, les émotions du personnage.... » Voilà brièvement ce que j'ai répondu à une amie journaliste qui me demandait récemment ce que c'était, pour moi, un bon roman. Et je peux dire que Pleine de toi répond bien à cette définition.

style="float:

Rapidement, Geneviève Jannelle, l'auteure de La juche et d'Odorama, nous plonge dans l'histoire d'Estelle, une jeune photographe dont l'amoureux des dernières années vient de perdre la vie de façon tragique et soudaine. Aussitôt les premières pages parcourues, j'ai eu envie de suivre Estelle et de découvrir comment elle arriverait à traverser cette rude épreuve. J'ose croire qu'il en sera de même pour vous.

L'auteure parvient, avec une écriture imagée, assumée et efficace, à transmettre les difficultés, les peurs, les peines et les avancés d'Estelle. Geneviève Jannelle sait habilement décrire les états d'âme d'une endeuillée. Estelle se raconte : « Une seule personne avait eu pour tâche officielle de m'aimer - lourde tâche, l'amour étant mon moteur, mon carburant, la condition sine qua non pour que j'avance, le fondement de tout le reste-, et cette personne venait de s'effacer, me laissant indigente. » D'ailleurs, c'est souvent lorsque l'on perd quelqu'un que ses petits travers nous manquent. À ce sujet, elle ajoute : « Ses défauts, je veux ses défauts et ses manies agaçantes, je veux les restes de son dernier rasage, laissés négligemment dans l'évier, je veux de l'eau partout dans la salle de bain parce qu'il ne sait pas se doucher sans tout inonder, je veux pousser un cri dégoûté en entrant dans une pièce parce qu'il y a pété. Je veux. Je suis une droguée en sevrage et je convulse sur le carrelage. »

En plus de cette sensibilité, j'ai apprécié les titres très originaux et l'humour cynique, glissé çà et là, au travers du drame vécu par Estelle. J'ai été touchée et, à l'occasion troublée, par la manière avec laquelle elle tente de revisiter certains moments vécus dans les bras d'Antoine, son amoureux décédé. Cette quête est d'une grande tristesse par moment...

Les personnages d'Estelle, de Christophe et de Simone, ses meilleurs amis, sont si bien construits que l'on pourrait croire qu'ils sont réels. Le lien d'amitié unissant le trio sera d'une grande aide pour eux pendant la tempête.

Bref, Pleine de toi, c'est une histoire dure, poignante, lumineuse, humaine et rythmée, mais aussi et surtout, c'est un roman à découvrir.

L'auteure : Geneviève Jannelle est l'auteure de La juche (Marchand de feuilles) et d'Odorama (VLB éditeur). Vous pouvez la suivre sur Twitter @GenJannelle et sur Facebook.

Quelques livres coups de coeur de la blogueuse Julie Niquette