LES BLOGUES

Marie Laberge signe <i>Mauvaise foi</i>, son plus récent polar

20/11/2013 01:30 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

En 2007, dans Sans rien ni personne, Marie Laberge nous présentait pour la première fois Vicky Barbeau, de la Sûreté du Québec, et Patrice Durand, un commissaire français. Dans son plus récent roman, l'auteure québécoise nous permet de les suivre dans une nouvelle enquête.

style="float:

En 1985, dans un paisible village, une femme généreuse, croyante, humaine et aimée de tous est sauvagement assassinée. Un homme est rapidement emprisonné, mais vingt-deux ans plus tard, un proche contacte Patrice Durand afin de revoir les conclusions de l'enquête. Il accepte le mandat et s'adjoint les services de Vicky Barbeau.

Au cœur de ce village de Sainte-Rose-du-Nord, Vicky et Patrice se rendent vite compte que la tâche ne sera pas simple : des témoins sont décédés, des documents demeurent difficiles à retracer et la mémoire de certains a été balayée par le temps et les épreuves.

Malgré les embûches, les enquêteurs persévèrent et découvrent, un à un, les éléments que des gens avaient essayé tant bien que mal de cacher.

Le plus récent roman de Marie Laberge est troublant. Elle a su habilement tisser la toile de son intrigue jusqu'à la toute dernière page. Plusieurs passages de l'histoire sont poignants, touchants, consternants. Peut-être parce qu'ils rappellent certains passages peu reluisants de l'histoire de notre société? Une chose est sûre, cette histoire ne connaît pas de temps morts. Au contraire, le lecteur aura le sentiment de voir défiler devant ses yeux un film dont l'action ne faiblit pas.

Dès les premiers mots de Mauvaise foi, on se sent pris d'un besoin de découvrir l'issue de cette enquête résolue trop précipitamment. On souhaite repérer, à l'instar de Vicky et de Patrice, les secrets endormis de ce petit village que l'enquêteur décrit ainsi : « C'est joli tout plein et ça fourmille de secrets trop bien gardés. »

Dans le plus récent roman de Marie Laberge, on aborde avec justesse les thèmes suivants : la famille, le pouvoir, la foi, la religion, l'enfance.

L'intrigue policière créée par l'auteure est efficace. Ce roman démontre qu'après des épreuves inhumaines, des personnes se relèvent. Il illustre aussi à quel point l'homme est capable du meilleur comme du pire.

L'auteure :

Mauvaise foi est le onzième roman de l'auteure. Pour découvrir tous ses titres de même que ses activités professionnelles à venir, visitez le www.marielaberge.com. Vous pouvez également la suivre via sa page Facebook.