LES BLOGUES

«De l'utilité de voyager léger», par Catherine Lefebvre (Éditions Cardinal)

03/04/2013 10:21 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT
Courtoisie

Elsie est une traductrice-pigiste. Cette grande voyageuse est toujours en quête de l'amour et exècre la routine; elle part donc à plus d'une occasion vers de merveilleuses destinations exotiques: le Costa Rica, l'Australie, le Portugal et la Tanzanie, pour ne nommer que celles-là. Au fil des voyages et des expériences amoureuses, elle apprend à mieux se connaître et à apprivoiser son pattern amoureux. Soutenue par ses fidèles copines, elle essaiera tant bien que mal de comprendre la gent masculine et sa peur de l'engagement. À force de souffrir, elle apprendra. Elle dit: «Un gars, quand il te complimente comme si c'était sa job, c'est souvent vrai. Mais ça ne veut pas dire qu'il est intéressé pour autant.»

Elsie est curieuse, fait preuve d'humour par moment et possède une grande soif de défis. Son ouverture d'esprit, son désir de nouveautés et sa spontanéité sauront lui donner l'élan nécessaire pour partir à l'aventure. Elle se questionne et évolue. Elle précise: «Peut-être que j'aimais naïvement croire aux histoires de ceux pour qui l'amour à distance avait fonctionné. Ou était-ce plutôt par lâcheté que je misais à tout coup sur des relations temporaires, sous prétexte que la distance finirait par avoir raison de nous? Ou alors s'agissait-il d'une façon plus élégante de fuir? Une chose était sûre, rien n'était simple dans mes histoires de cœur.»

Au bout de quelques chapitres, on s'attache à Elsie et on se surprend à espérer que ce globe-trotter trouve ce qu'elle cherche. Avec les chapitres, l'histoire de ce personnage gagne en profondeur, au grand plaisir du lecteur. La quête prend une tournure plus émotive. Le titre du livre prend alors une signification autre. On passe du «Dans mon baluchon, je n'ai qu'une paire de gougounes et trois camisoles, deux pantalons de lin et un seul et unique bikini. Il va devoir s'y faire» au désir de se délester petit à petit de patterns qui freinent le quotidien et empêchent, justement, de voyager léger.

style="float:

Cette histoire est une quête moderne du bonheur à deux qui saura toucher plus d'une lectrice. Plusieurs personnes se reconnaîtront assurément en Elsie ou en l'une ou l'autre de ses amies.

Ce premier roman de l'auteure permet de voyager et d'éveiller cette soif d'aventure et de liberté qui s'endort parfois à cause de toutes les obligations.

Bref, ce premier roman de l'auteure est réussi. Certains moments importants vécus par Elsie auraient gagné à être plus approfondis, mais cela n'empêche pas De l'utilité de voyager léger d'être une lecture intéressante et divertissante. Y aura-t-il une suite pour assouvir la curiosité de la chroniqueuse littéraire que je suis?

L'auteure:

Catherine Lefebvre est nutritionniste de formation. Elle parcourt le monde en tant que journaliste. Elle agit également comme chef de mission humanitaire en Afrique de l'Est. En 2011, elle nous offrait Les Carnivores infidèles - 60 recettes végés pour tromper votre boucher. Une page Facebook a été créée pour son premier roman, De l'utilité de voyager léger. Vous pouvez également suivre l'auteure sur Twitter au @catlefebvre.