Julie Niquette Headshot

Ça ira, un roman qui nous vous laissera pas indifférent

Publication: Mis à jour:
Print Article

L'auteure Annie Loiselle nous offre Ça ira, son second roman. Avec une économie de mots livrés avec justesse, il s'agit à mon sens d'une histoire à découvrir.

Ça ira nous parle de Zoé, une adolescente de 17 ans hospitalisée à cause de l'anorexie. Pendant son séjour, elle rencontre Béatrice, une infirmière qui l'accueille et l'écoute sans jugement. Grâce à elle, une brèche se fera dans l'armure de Zoé et laissera enfin passer la lumière en elle. On découvre en Béatrice une personne généreuse, forte et investie dans son métier. Épouse de Jean-François, nous en apprenons aussi sur leur couple qui a déjà connu de meilleurs jours. Sous la plume avisée de l'auteure, on rencontre aussi les parents de Zoé, Juliette et Léonard. Ceux-ci se sont éloignés au fil des jours, des mois et des années passés ensemble.

style="float:

La fragilité et la douleur de Zoé sont palpables et que dire de l'impuissance de ses parents face au désarroi de leur fille!

Annie Loiselle parvient presqu'à nous faire toucher du bout des doigts la douleur lancinante de l'adolescente. Son écriture authentique laisse paraître la vulnérabilité du fil sur lequel ces trois personnages marchent tant bien que mal.

L'auteure maîtrise visiblement le sujet. On peut lire: « C'est dur, tailler sa place dans le béton de l'anorexie. Zoé cisèle, mais elle est difficile à saisir parce que c'est une toute petite place qu'elle se creuse millimètre par millimètre, jour après jour, comme dans un râle. »

Grâce à cette histoire, il me semble avoir mieux compris le pourquoi de cette maladie si complexe. En ce sens, on nous dit : « Zoé a toujours bien répondu aux désirs de sa mère, à ceux de tout le monde aussi. [...] S'approprier la maladie, c'est une façon de devenir elle-même. Une façon destructrice, mais une façon quand même, extérieure à tout ce que les autres espèrent d'elle [...]. »

Ce roman traite d'amour parfois maladroitement exprimé, d'espoir, du passé qui refait surface malgré le désir d'oublier, de trahison et de cette force qui se déploie dans l'adversité. Il est également question de donner un second souffle à sa vie, en faisant fi des risques que cela comporte.

À n'en pas douter, cette histoire, dont le sujet est malheureusement toujours d'actualité, ne vous laissera pas indifférent... Et, lorsque vous en terminerez la lecture, vous comprendrez encore davantage le sérieux des mots de l'auteure qui écrit : « L'important, c'est d'aimer, quoi qu'il arrive, même quand on croit qu'on n'en a plus la force. »

L'auteure

Annie Loiselle est l'auteure du livre Tout ce que j'aurais voulu te dire paru aux éditions Stanké en 2013. En 2003, elle a publié un essai intitulé Les affamés- Regards sur l'anorexie. Elle enseigne le français.

À VOIR AUSSI:

Quelques livres coups de coeur de la blogueuse Julie Niquette
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.