LES BLOGUES

Situation délicate : pourboire ou cadeau des fêtes ?

13/12/2013 02:28 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Partager l'esprit des fêtes inclut offrir un pourboire, ou un cadeau, à ceux et celles qui améliorent votre quotidien personnel et familial.

Puisque tous les ans je reçois des questions des lecteurs et des demandes média pour éclairer les Québécois, je vous ai préparé un aide-mémoire.

Cette tradition annuelle reflète les coutumes locales. Si vous venez d'arriver dans une région, demandez à vos amis, voisins et collègues comment ça se passe dans votre nouveau coin de pays.

Comme ma grand-mère maternelle Florina a toujours dit : « Dans le doute, on s'informe. » Ne soyez pas gêné de demander à la réceptionniste, le gestionnaire, la propriétaire ou le fournisseur de services lui-même. De plus en plus d'entreprises, surtout depuis le début de la commission Charbonneau, ont des politiques de cadeaux. Il est donc préférable de demander, que de risquer de mettre un employé dans l'embarras ou de le blesser.

Faites une liste. Priorisez. Divisez en allouant conséquemment basé les trois critères suivants :

1. Tout d'abord, il convient de respecter votre budget.

2. Reconnaissez l'impact que chaque personne a sur votre vie et/ou celle de vos proches.

3. Récompensez en fonction de la durée de service ainsi que de votre relation avec cette personne.

Glissez un billet de banque dans une carte. Écrivez une note d'appréciation en plus de vos souhaits saisonniers. Pour une attention additionnelle qui réchauffera le cœur, faites signer tous les membres de la famille qui bénéficient du service.

Idéalement, offrez cette tradition de fin d'année en personne avec une bonne poignée de mains, un franc sourire, un contact des yeux direct et un joyeux : « Merci, je vous apprécie ! »

Quand vous ne verrez pas le prestataire de services, envoyez un chèque ou une carte-cadeau, à l'intérieur de votre carte.

Pourboire ou cadeau ?

Vous donnez un pourboire au fournisseur de service à qui vous donnez directement de l'argent, comme votre coiffeur. Vous offrez un cadeau aux gens qui travaillent pour une institution ou une organisation, que vous payez par chèque ou virement bancaire, comme un fournisseur de soins infirmiers à domicile.

Qui obtient quoi et combien ?

Aide familiale à domicile : pourboire plus un cadeau personnel.

Coiffeur et spécialiste des soins de beauté : pourboire et/ou un cadeau, dépendamment de votre générosité régulière lors de vos rendez-vous. Le montant pourrait être aussi élevé que le double de votre pourboire usuel ou cette valeur dans un cadeau.

Concierge de votre immeuble : Argent comptant, minimum de 20 $. Le montant dépend de la fréquence ainsi que des services fournis pendant l'année qui se termine.

Éducatrice dans un service de garde : cadeau. Tous ceux qui voient au bonheur et veillent à la sécurité de votre enfant doivent recevoir la même chose. La valeur varie de 10 $ à 40 $ dollars. Impliquez votre enfant pour le choix du cadeau et de la carte. S'il est à l'âge d'écrire, il participera aussi à la note.

Entraineur personnel : argent comptant ou cadeau, jusqu'à concurrence du cout d'un entrainement.

Femme de ménage : pourboire et/ou un cadeau, jusqu'au prix de votre service normal.

Facteur ou livreur de colis : pas d'argent, cadeau ou carte-cadeau. Notez que la politique de cadeau de Postes Canada indique que la valeur maximale acceptable d'un cadeau est de 100$.

Gardienne : un pourboire égal au salaire moyen d'une veillée chez vous plus un cadeau de la part de vos enfants.

Massothérapeute : argent comptant ou cadeau, jusqu'à concurrence du prix d'une séance. Remarque : vous ne donnez pas d'argent à un fournisseur de services lorsque c'est sur ordonnance médicale et que les frais seront payés par vos prestations médicales.

Promeneur de chien : argent comptant ou cadeau, jusqu'à concurrence d'un montant équivalent à une semaine de paie.

Soins infirmiers à domicile : cadeau individuel pour chaque personne ou un cadeau de groupe comme un panier de gâteries de luxe.

Situation délicate : Cette année a été difficile financièrement. Vous n'êtes pas en mesure de donner autant que vous avez donné dans le passé.

Solution : Réduisez la valeur et à tout le moins offrez une carte qui reconnait la valeur du service et votre appréciation pour son fournisseur.

En fin de compte, il est logique de remercier et de valoriser les personnes qui vous rendent la vie bonne et belle. Ainsi, vous vous assurerez une bonne et belle année 2014.

Vous vivez une situation délicate ? Ce blogue est à votre service. Écrivez à Julie. Votre situation pourrait éclairer d'autres lecteurs. Vous aimeriez d'autres solutions ? Aimez sa page Facebook, visitez son site web, suivez-la sur Twitter ou commandez Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence ? Julie se fera un plaisir de voyager pour présenter une activité sur l'étiquette professionnelle ou sociale.

Idées de cadeaux à moins de 30 $