LES BLOGUES

Situation délicate : Démissionner en sept étapes

11/09/2013 12:03 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

Situation délicate :

Ça y est. Vous pouvez enfin quitter votre emploi. Vous avez le poste ! Vous venez de terminer une conversation téléphonique avec votre prochain patron et il aimerait que vous débutiez dès que possible. Comment et quand devriez-vous démissionner, gracieusement, sans brûler des ponts ?

Solution(s) :

Félicitations ! Bien que vous êtes probablement à la fois soulagé et anxieux tout en ressentant un sentiment d'urgence, vos deux employeurs apprécieront que vous quittiez et débutiez de façon réfléchie avec professionnalisme. Voici quelques lignes directrices pratiques qui vous permettront de transitionner en rayonnant une bonne première et dernière impression.

1. Planifiez l'annonce de votre départ. Ne démissionnez pas de façon impulsive. Résistez à l'envie de quitter immédiatement. Choisissez votre dernier jour. Le pré-avis habituel minimal est de deux semaines. La date idéale pour l'annonce de votre départ dépend de vos tâches et projets en cours.

2. Soyez prêt à quitter votre poste au moment où vous déposerez votre démission. Bouclez les boucles. Terminez les tâches sur lesquelles vous travaillez, au cas où votre employeur déciderait d'accepter votre démission et de terminer votre emploi sur le champ. Le travail non terminé est l'héritage que vous léguez à votre employeur. C'est la dernière impression de vous et de votre éthique de travail. Faites-les bien. Vous ne savez jamais où votre vie professionnelle vous mènera et qui réapparaîtra sur votre cheminement de carrière. Votre but est que votre remplaçant transitionne et se retrouve facilement, dans vos traces.

3. Planifiez ce que vous allez dire à votre patron. Ne pointez pas personne du doigt. Parlez en je ainsi que de votre vision de carrière. Assurez-vous que ce que vous direz sera aussi ce que vous partagerez à vos collègues et clients. Tout le monde doit avoir le même message. La cohérence est essentielle.

4. Annoncez-le premièrement et de vive voix, à votre supérieur. Suivez le canal de communication recommandé de votre entreprise. Si votre patron immédiat est dans une autre partie du monde, maintenez le silence jusqu'à ce que vos horaires vous permettent de vous entretenir. Il doit absolument être le premier à le savoir. Vous ne voulez pas que sa secrétaire lui dise ce qu'elle a entendu à travers les branches. Idéalement, cette conversation aura lieu en personne. Pendant cette conversation, vous présenterez également votre lettre de démission. Elle doit être directe et concise. C'est pour vos dossiers et les leurs. C'est un document officiel.

5. Demandez à votre supérieur si vous pouvez envoyer une lettre d'au revoir à vos collègues et clients. S'il est d'accord, la majorité le sont, encore ici votre message sera concis et précis. Le ton de votre lettre doit être positif. Reconnaissez les bons moments et les belles réalisations. Si vous ne l'avez pas déjà fait, invitez les destinataires sur un réseau professionnel comme LinkedIn. Si vous souhaitez rester en contact avec certaines personnes, ajoutez-y vos coordonnés personnels : téléphone et courriel. C'est aussi une bonne occasion de remercier ceux qui vous ont rendus la vie belle au boulot : votre assistante, un mentor ou un fournisseur particulier.

Situation délicate :

Devrais-je envoyer une lettre d'au revoir quand je suis congédié ?

Solution (s) :

Oui, si votre employeur y consent. Cette lettre aura les mêmes éléments que lorsque vous démissionnez, sauf qu'elle sera plus courte et plus générale, tout en étant positive.

6. Restez poli et professionnel, jusqu'au dernier moment. Une fois que tous sont au courant, en bonne et due forme, continuer de vous comporter dans votre mode d'affaires usuel. Ce n'est pas le temps de commérer, de critiquer ou même de vanter votre nouvel employeur. Soyez à l'heure, habillez-vous selon la norme et maintenez votre intégrité à titre de membre fiable de l'équipe. Ceci comprend l'entrevue de départ. Ne gâchez pas votre réputation en déblatérant au représentant des ressources humaines.

7. Serrez la main. Souriez. Remerciez et marchez avec la tête haute vers le soleil couchant, prêt pour votre nouveau défi professionnel.

Bonne chance. Puisse votre vision de carrière se réaliser.

Vous vivez une situation délicate? Écrivez-moi, je vous répondrai promptement. Vous aimeriez d'autres solutions? Aimez ma page Facebook, visitez mon site web, suivez-moi sur Twitter ou lisez Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence? Il me fera plaisir d'éclairer votre groupe sur l'étiquette professionnelle ou sociale. À votre service.

Comment décrocher du travail?