Julie Blais Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Blais Comeau
 

Situation délicate : Quoi faire et ne pas faire pour le repas de l'Action de Grâce

Publication: 04/10/2012 15:05

Vous avez pris soin de confirmer qui apporte quoi. La table est mise et elle est magnifique ! Vous retirez votre tablier et demandez à votre douce moitié de mettre de la musique. Vos enfants portent leurs beaux habits et vous les occupez avec un nouveau casse-tête, en attendant la visite. Vous allumez les bougies et vous arrosez votre dinde, encore une fois. Un dernier regard dans le miroir pour rafraîchir votre rouge à lèvres. Ouf ! Ça y est ! Vous voilà prête pour votre premier repas de l'Action de grâce, dans votre nouveau chez vous. Tout est parfait ! Vraiment... ? Avez-vous prévu même les imprévus? Au cas où, voici cinq Situations délicates ainsi que leurs solutions avec leurs perspectives hôte et invité.

1. Situation délicate : Un invité non-attendu accompagne un invité attendu

Hôte : Quand vous recevez plusieurs convives, ajoutez un couvert additionnel à votre mise en place, pour un invité mystère. Si la chaise reste vide, elle servira pour alimenter la conversation autour de la table. Vous demanderez à vos invités, avec qui ils souhaiteraient manger et qu'elles questions ils lui poseraient. Si votre table sera trop serrée avec l'ajout de votre invité surprise, vous pouvez faire une table à part pour les enfants ou faire deux tablées, en les servant en premier. Établissez aussi un code avec vos proches, pour la venue d'une personne additionnelle. Il signalera, en sourdine, de limiter les portions.

Invité : Quand vous recevez une invitation, seuls les noms figurant dans l'invitation, ont le privilège de se présenter pour l'occasion. Si vous avez des enfants, et que votre hôte en a aussi du même âge que les vôtres, mais ils ne sont pas mentionnés ; vous appelez la gardienne. Vous pourriez toujours valider au moment du rsvp en disant : 'C'est avec plaisir que nous acceptons votre invitation. La gardienne arrivera en temps pour faire manger les enfants.' De cette façon si votre hôte souhaite que vos tout-petits soient là, il les invitera à ce moment. Lorsque vous aurez de la visite chez vous le jour de la fête, vous déclinerez l'invitation en informant de cette présence dans votre demeure. 'C'est avec regret que je vous informe que nous ne pourrons pas être des vôtres pour le repas de l'Action de grâce. Ma mère sera des nôtres pour le long weekend.' Ainsi votre hôte pourra inviter cette personne, selon sa guise. Ne pas arriver avec des invités non-mentionnés, cette règle s'applique aussi à pitou et à minou. Vos animaux resteront au bercail à moins qu'on ne vous demande de les apporter.

2. Situation délicate : Un couple est en retard

Hôte : Pour éviter les retards, informez vos invités de l'heure du repas. Faites-le en deux temps : dans l'invitation originale et en confirmant les contributions pour votre repas-partage. Le moment du repas venu si le couple manque toujours à l'appel, retardez votre repas d'un quinze minutes de politesse. Dépassez ce délai et vous manquerez de respect envers les convives qui se sont présentés à temps. Passez à table en gardant les couverts et des plats pour les retardataires.

Invité : Un léger retard de 'star' est impoli surtout pour un repas assis. Dès que vous savez que vous ne serez pas à l'heure, téléphonez. Ce n'est pas le moment de texter. Vous voulez parler à votre hôte pour lui donner votre heure d'arrivée. Étoffez-la bien, en prenant la circulation et la construction en considération. Quand vous serez sur place, excusez-vous à votre hôte sans explications détaillées de longue haleine. Rejoignez discrètement les autres convives à table, sans vous informer de ce que vous aurez manqué. Un appel ou une note, le lendemain, pour vous excuser à nouveau, est recommandé.

3. Situation délicate : Un invité a changé sa contribution au repas-partage

Hôte : À titre d'organisateur assignez au minimum, deux contributions par catégorie du repas. Par exemple : faites une tarte à la citrouille et demandez à votre belle-sœur d'apporter sa populaire croustade aux pommes.

Invité : N'improvisez pas. Une fois votre apport confirmé, ne changez pas d'idée. Apportez tout ce qu'il vous faut pour servir votre met. Pour éviter de presser votre hôte à vider et laver votre plat, achetez un contenant ainsi que ses ustensiles de service et laissez-les à votre hôte. Ne planifiez pas de réchauffer ou de poursuivre la cuisson chez celui qui vous reçoit, sans lui avoir donné de préavis. Pour garder votre contribution bien au chaud pendant environ deux heures, emballez-la dans du papier d'aluminium, emmitouflé-la ensuite dans une serviette et placez la dans une glacière doublée de papier journal. J'adore cette astuce 'Butterball'! C'est ainsi que je garde ma dinde au chaud pendant que je nettoie ma cuisine, avant l'arrivée de la visite. Apporter une affichette avec votre liste d'ingrédients est une attention délicate pour les personnes avec allergies alimentaires.

4. Situation délicate : Un invité a des allergies

Hôte : Même si c'est la responsabilité de votre invité de vous aviser de ses restrictions, il est toujours responsable pour un hôte de s'informer des allergies alimentaires de ses invités. Dans le cas d'un repas-partage, il est aussi sage de demander à tous les collaborateurs d'apporter la liste d'ingrédients de leur recette, sur un carton. Vous pourriez faire des affichettes debout, avec du carton plié en deux pour former une 'tente', sur lesquelles vous agraferez le descriptif des plats.

Invité : Quand vous répondez à l'invitation, informez votre hôte de votre intolérance. Dans le cas d'un repas et non d'un repas-partage ou d'un buffet, offrez d'apporter un plat complémentaire. Par exemple : 'Il nous fait plaisir d'accepter votre invitation pour le repas de l'Action de grâce, mais je dois vous informer que je suis végétarienne. Si vous le souhaitez, je pourrais apporter une farce végétarienne ou un gratin dauphinois.' Informer son hôte de restrictions n'inclut pas partager ce que vous détestez, n'êtes pas capable de manger ou les limites de votre nouvelle diète. Mangez ce que vous pouvez et si vous êtes incertain ou mangez avant puis pigez ici et là dans votre assiette, pendant le repas.

5. Situation délicate : Des invités ne quittent plus

Hôte : Ceci est un processus graduel. Déplacez votre groupe de la salle à manger au salon. Cessez le service d'alcool. Offrez une autre ronde de café, thé ou tisane. Augmentez le gradateur de lumière d'un cran, baissez la musique d'un cran. Baillez...excusez-vous poliment de votre fatigue et baillez. Dernièrement, levez-vous et offrez d'apporter les manteaux de vos invités ou de téléphoner à un taxi.

Invité : L'heure de départ pour une invitation à un repas est d'environ une heure après le dernier service. Observez les indices de votre hôte et quittez gracieusement en le remerciant. Un appel ou une note de remerciements, envoyé le lendemain, sont des gestes courtois toujours très appréciés et de mise. Ils vous vaudront certes une invitation pour le repas de l'Action de grâce l'année prochaine.

Bon week-end de la dinde !

Vous vivez une situation délicate ? Écrivez à Julie, elle vous répondra promptement.

Retrouvez la aussi sur Facebook.

 

Suivre Julie Blais Comeau sur Twitter: www.twitter.com/EtiquetteJulie

Suivre Le HuffPost Québec