Julie Blais Comeau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Julie Blais Comeau
 

Situation délicate: Mon voisin m'énerve!

Publication: 06/05/2012 06:44

Situation délicate :
Le printemps est de retour et avec son arrivée nous renouons nos liens avec nos voisins. Ainsi partout dans la province nous verrons des sourires, des hochements de la tête et des signes de la main entre voisins. Bientôt, nous passerons la clôture pour prendre l'apéro et se rattraper dans nos nouvelles autour du barbecue.

Idéalement, nos voisins sont une source de convivialité, contribuent à notre sécurité collective ainsi qu'à l'harmonie communautaire. À l'occasion, ils peuvent aussi être une source de frustration surtout lorsque certains irritants sensoriels transgressent notre ligne mitoyenne.

Pour vous aider à contrer certaines situations délicates 'entre voisins' voici quelques solutions possibles.

Situation délicate #1 :
Vous êtes un contracteur retraité. Votre voisin vous emprunte vos outils mais ne les retourne jamais.

Situation délicate #2 :
Vous vivez dans un cul-de-sac. Votre voisin de droite a trois enfants et un chien. Ils sont souvent à l'extérieur. Quand les enfants jouent, leur chien semble avoir adopté votre arbuste pour se soulager.

Situation délicate #3 :
Votre voisin ne pratique pas les règles municipales de recyclage. Ses bacs débordent et vous retrouvez souvent ses vidanges sur votre parterre.

Situation délicate #4 :
Vous êtes fier de votre demeure et vous avez choisi votre patelin à cause de ses propriétés bien entretenues. Votre nouveau voisin d'en face voyage beaucoup et ne semble pas avoir le temps de faire les tâches d'usage reliés à l'entretien de son terrain. Tous les matins, quand vous rentrez votre journal, votre premier regard matinal dehors est : ses lumières de Noël pendantes.

Situation délicate #5 :
Votre voisin a deux jeunes adultes qui habitent avec lui. Ils sont à l'université et travaillent à temps partiel pendant leurs vacances estivales. Selon vous ce sont des oiseaux de nuit. Ils reçoivent régulièrement des amis. Le bruit des voitures et de la musique dérangent le sommeil de vos enfants.

Situation délicate #6 :
Depuis l'installation de votre piscine creusée, il y a deux ans, vous avez offert une invitation ouverte, à votre voisin et sa famille, de venir se baigner en votre absence. Vers la fin de l'été dernier, quand vous arriviez de travailler, les jeunes étaient seuls et sans surveillance, dans votre piscine.

Situation délicate #7 :
Votre voisin vient de terminer des rénovations et ses ouvriers ont endommagé l'extérieur de votre cheminée.


Solution(s):
La majorité de ces situations délicates peuvent être résolues avec une approche directe et amicale. Habituellement, un énoncé non-menaçant décrivant la situation, du point de vue d'un observateur non biaisé, suffira pour réinstaurer la paix dans votre sanctuaire. Dites simplement ce que vous voyez, sentez ou entendez. Ajoutez comment l'irritant vous incommode et terminez en proposant un alternatif ou une solution.

Ça pourrait être quelque chose comme : "Salut Martin! C'est en fin de semaine que j'ensemencerai mon terrain donc j'aurai besoin de mon semoir s'il-te-plait. Tant qu'à y être, je reprendrais aussi l'arrosoir à minuterie. Merci!"

Je sais que certains d'entre vous préfèrerais des notes laissées dans la boîte aux lettres. Les notes sont ok, mais un voisin pourrait croire que vous le croyez inapprochable et pourrait même être froissé de voir une note. Donc il y a le risque de l'aliéner au lieu de collaborer pour la paix mutuelle.

Vous ne devriez jamais discipliner ou réprimander les enfants, les ados et les animaux de votre voisinage. La nuisance devrait être adressée avec le propriétaire de la résidence. À l'occasion, il peut aussi être préférable de se parler entre personne de même sexe pour éviter la perception d'intimidation.

Si vous êtes vraiment frustré, fâché, choqué, vaut mieux attendre une journée avant d'en parler avec celui ou celle d'à côté.

Quelques-unes des plaintes ici-haut mentionnées sont incluent dans les arrêtés municipaux de nos villes. Dans ce cas, la première étape est de valider le contenu de celui-ci.

Si votre nuisance est présente dans un guide d'intervention de la ville votre approche pourrait s'entendre comme suit : "Bonjour Martin, je ne sais si tu étais au courant, mais notre ville a un règlement municipal sur le bruit. Nous avons remarqué que vos fils reçoivent souvent et des fois le bruit des radios d'auto ou de la musique de votre système de son empêchent nos enfants de dormir. Pourrais-tu stp en parler avec eux? Merci."

Le début de la saison nous donne aussi l'occasion de réviser certaines règles comme celle de la piscine. "Salut Martin! Nous avons relus notre assurance pour la piscine et il est impératif qu'un adulte soit présent en tout temps pendant la baignade des mineurs. Donc, dorénavant on doit s'assurer que toi ou ta conjointe serez avec vos jeunes quand ils se baignent. Merci!"

Il y a aussi des occasions ou l'offre d'un coup de main pourrait donner un indice à ses voisins. "Bonjour Marie! J'ai remarqué que Paul voyage beaucoup dernièrement. Si tu le souhaites, Richard et moi pourrions t'aider à retirer vos lumières de Noël ce weekend. On a une de ces grandes échelles. Nous l'apporterons."

Quand votre chez-vous a été endommagé ou votre espace envahi, la restauration de votre propriété est votre objectif. "Bonjour Martin, j'ai remarqué que vos ouvriers ont endommagé notre cheminée. J'espère qu'on peut discuter de comment on peut faire la réparation de façon mutuellement satisfaisante. (Une négociation cordiale pourrait s'en suivre.) Merci!"

N'approchez les avocats qu'en cas extrême.

Dernièrement, pratiquez les règles du bon voisinage; accueillez tous vos voisins, informez-les des dérangements possibles, entretenez votre résidence et son terrain, respectez vos voisins, leur propriétés et leurs terrains.

Bon été!

Vous avez une situation délicate? Écrivez à Julie@etiquettejulie.com et elle vous répondra promptement. Retrouvez la sur facebook https://www.facebook.com/EtiquetteJulieCanada

 

Suivre Julie Blais Comeau sur Twitter: www.twitter.com/EtiquetteJulie

Suivre Le HuffPost Québec